Budget 2017: l’Etat reste aux côtés des collectivités
14 mars 2017
Les banlieues : l’urgence de répondre à la demande d’égalité
16 mars 2017

La priorité donnée à l’Éducation depuis 5 ans

L’Éducation a bien été la grande priorité ces cinq dernières années. Depuis 2012, le Gouvernement a créé 60 000 postes cumulés dans l’éducation (54 000 dans l’éducation nationale, 5 000 dans l’enseignement supérieur et 1 000 dans l’enseignement agricole) afin de revenir sur les 65 400 suppressions de postes dans l’éducation nationale sous l’ère Sarkozy.

 

 

Le Gouvernement et le Parlement ont mené de grandes réformes pour l’éducation. La première est celle de la refondation de l’école avec en premier objectif la lutte contre le décrochage scolaire. Le nombre des décrocheurs est passé sous le seuil des 100 000 et sera proche des 80 000 à la fin de l’année 2017 (140 000 en 2012). Afin de mieux apprendre à l’école ont été mis en place les nouveaux rythmes scolaires mais aussi une rénovation des programmes. L’éducation prioritaire était également un enjeu important de cette réforme. Le but est de ramener à moins de 10% les écarts de réussite scolaire entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres élèves de France.

La réforme des collèges a quant à elle permis l’évolution des pratiques pédagogiques avec la valorisation de l’innovation pédagogique. Elle va également favoriser un meilleur apprentissage des savoirs fondamentaux par la modification des programmes et l’apprentissage de la deuxième langue vivante dès la 5ème.

Enfin, un accent particulier a été mis sur le Handicap avec près de 280 000 élèves en situation de handicap scolarisés dans nos établissements, notamment grâce à la présence de 25 000 ETP d’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH).

La situation dans les Hauts-de-Seine

Dans notre académie, 2 644 postes d’enseignants avaient été supprimés entre 2008 et 2012, 4 035 ont été créés entre 2013 et 2017.

Dans les Hauts-de-Seine, malgré la baisse démographique, pour la rentrée 2017, 95 nouveaux postes s’ajouteront aux 360 postés créés depuis 2012 qui concrétisent la priorité au primaire.

Sur ces 455 nouveaux postes créés depuis 2013, certains ont renforcé des dispositifs particuliers :

  • 69 postes créés au titre du dispositif « plus de maîtres que de classe » ;
  • 51 postes pour l’accueil et la scolarisation des moins de trois ans ;
  • 19 postes pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap, le soutien des enseignants entrant dans le métier et le développement des pratiques pédagogiques par le numérique ;
  • 98 postes d’enseignants remplaçants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *