Le bilan du gouvernement en matière de développement durable
1 mars 2017
Publication de ma septième lettre de Sénateur
6 mars 2017

Pas de restructuration au siège de Dassault à Saint-Cloud dans les deux prochaines années

Mon attention a été appelée sur les craintes d’un transfert du tiers de l’effectif du siège de Dassault à Saint-Cloud à Mérignac vers Bordeaux. Ces craintes ont été reprises dans un article du Parisien, en date du 8 février 2017.  Aussi, je me suis renseigné sur ces informations compte tenu les impacts que cela auraient pour les salariés et le département.

Ses craintes étaient fondées sur les doutes que la direction fait planer sur le sort du site de Saint-Cloud. En effet, il était expliqué que la Direction prévoyait la mutation de près d’un tiers des salariés (environs 1000) du siège social de Dassault à Saint-Cloud vers le sud-ouest de la France. Le but de ces mutations est de regrouper les bureaux d’études de la fabrication afin d’améliorer la productivité face à la perte entraînée par les problèmes dus au Falcon et la concurrence avec les Etats-Unis.

Suite à la réunion du Comité d’Établissement de Saint-Cloud, il semblerait que le projet de mutation massif ne soit pas à l’ordre du jour dans immédiat. Seuls sont confirmés les transferts programmés d’une quarantaine de salariés du site de Saint-Cloud vers Mérignac.

Aucun autre mouvement n’est prévu sur la période 2017-2018. Cependant, des études sont toujours en cours sur des transferts possibles à Mérignac après 2018

Je resterai donc très vigilant parce que l’enjeu d’un transfert massif est considérable pour les salariés et leur famille, Saint-Cloud les Hauts-de-Seine.

Lien de l’article du Parisien du 8 février 2017 :

http://www.leparisien.fr/saint-cloud-92210/a-saint-cloud-le-siege-de-dassault-aviation-en-zone-de-turbulences-08-02-2017-6666444.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *