Le sénat adopte l’extension du délit d’entrave à l’IVG
9 décembre 2016
Bonnes Fêtes de fin d’année
16 décembre 2016

Classement en forêt de protection du massif de Meudon : la réponse de Stéphane Le Foll

Monsieur Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a répondu, ce 1er décembre, à ma question écrite sur l’avancement de la procédure de classement en forêt de protection du massif de Meudon.

Je me réjouis que le classement en forêt de protection du massif de Meudon soit toujours à l’ordre du jour, puisque le Ministre rappelle : « les orientations régionales forestières qui définissent la politique forestière de l’État, ont défini comme prioritaire le classement des grandes forêts périurbaines de la région en forêt de protection. Le schéma directeur de la région Île-de-France a également noté ce classement au chapitre de la protection des milieux naturels et forestiers. La directive régionale d’aménagement, élaborée par l’office national des forêts pour les forêts d’Île-de-France et approuvée par arrêté ministériel du 23 juin 2006, signale l’importance de ce classement pour la conservation des forêts domaniales. Afin de préserver l’intégrité de ce massif, son classement en forêt de protection pour cause d’utilité publique, au titre du bien-être des populations et pour des raisons écologiques conformément à l’article L. 141-1 du code forestier, se justifie pleinement».

Cependant, le lancement de la procédure doit être différé. En effet, le projet de Tramway T10, reliant Antony à Clamart, traversera le massif forestier. Le lancement de la procédure rendrait, selon le Ministre, l’adoption du projet de tramway difficile.

Je comprends le besoin de différer le lancement de la procédure, toutefois, il ne faudrait pas que le projet du T10, que je soutiens par ailleurs, constitue une opportunité pour « grignoter » la forêt. Connaissant bien la tendance de certains Maires des Hauts-de-Seine à densifier et à multiplier les constructions d’immeuble de standing, je resterais extrêmement vigilent : le projet du Tramway T10 ne doit pas devenir un alibi pour empiéter sur la forêt.

Retrouvez l’intégralité de la Réponse du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *