Ma question au gouvernement concernant la fermeture de douze bureaux de poste dans le département des Hauts-de-Seine
1 décembre 2016
Fusion Issy/Boulogne : Philippe Kaltenbach demande un référemdum local
5 décembre 2016

Grève aux urgences de Béclère, j’ai saisi la Ministre de la Santé

J’ai interpellé Mme la Ministre des Affaires sociales et de la Santé sur les difficultés du personnel des urgences de l’hôpital Antoine Béclère de Clamart par le biais d’une question écrite.

Dès le mois de septembre 2016, les conditions de travail du personnel des urgences de l’hôpital Antoine Béclère s’étaient dégradées, principalement à cause d’un sous-effectif. La situation n’a fait qu’empirer. Les infirmiers et les aides-soignants sont dans l’obligation d’assurer des auto-remplacements sur leurs jours de congé. Le manque de personnel amène aujourd’hui le service à fonctionner avec un seul aide-soignant au lieu des quatre nécessaires.

Si les conditions continuent de se détériorer, le service ne pourra plus fonctionner de manière optimale mettant à mal la qualité des soins pour les patients, puisqu’il n’y aura plus d’intérim interne et un épuisement de l’auto-remplacement. S’ajoute à cela un manque de moyens matériels, notamment des chambres surpeuplées et mal équipées causant des prises en charge de patients dans les couloirs altérant plus encore le quotidien des équipes.

Après différents appels et mises en garde, la direction a fini par organiser une réunion de négociation avec le personnel, qui n’a malheureusement pas été fructueuse. En effet, il a surtout été évoqué des questions sur la sécurité et le matériel, les problématiques liées au manque d’agents ayant été occultées.

Dans le contexte de négociations sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique lancées début juillet 2016 suite à une convention signée par l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail et la Direction générale de l’administration et de la fonction publique, il demande si le Gouvernement peut s’engager à ouvrir un véritable dialogue avec les personnels pour, à la fois, assurer un service public de qualité pour les patients et de bonnes conditions de travail pour le personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *