le Sénat simplifie le droit de l’urbanisme
5 novembre 2016
VISITE D’UNE DÉLÉGATION de PARLEMENTAIRES ARMÉNIENS EN FRANCE
28 novembre 2016

Quel avenir pour l’espace de bar-restauration du centre culturel Jean Arp ? Ma question au Conseil Municipal de Clamart

 

En 2014 , le Maire de Clamart a ordonné brutalement l’interdiction à l’association Polysongs de distribuer nourriture et boisson au sein du bar-restaurant « L’Autrement Bon » situé au 1er étage du centre culturel de Jean Arp. Il aura fallu deux ans à l’actuel Maire pour lancer un appel à projet. Aussi je poserai une question lors du Conseil Municipal du Jeudi 24 novembre 2016 sur cet appel à projet et sur la candidature de Polysongs.

Voilà le texte de ma question.

 

Monsieur le maire,

Par arrêté du 22 décembre 2014, vous avez ordonné l’interdiction à l’association Polysongs de distribuer nourriture et boisson au sein du bar-restaurant ‘L’Autrement Bon », situé au 1er étage du centre culturel de Jean Arp, qu’elle gérait depuis 2006, en veillant à une meilleure intégration des personnes handicapées dans le monde du travail.

Cette décision est intervenue de manière particulièrement brutale : convocation de la présidente de l’association par la police municipale, accompagnée par 2 policiers municipaux en uniforme dans la rue piétonne le long du marché de noël au centre Jean Arp, inspection inopinée, rapports fallacieux, campagne de dénigrement dans le bulletin municipal et au conseil municipal. Votre arrêté a d’ailleurs été sanctionné à 2 reprises par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise : en référé le 5 février 2015, en juin 2016 par le juge du fond. Et la commune a été condamnée à indemniser l’association de ses frais de justice.

Pourtant, vous avez refusé de tirer les conséquences de ces décisions et de permettre à l’association et aux travailleurs handicapés de poursuivre leur activité pendant 2 ans.

Outre cette brutalité inouïe, que subit d’ailleurs aujourd’hui la Petite Bibliothèque Ronde, nous constatons que depuis lors, le bar est fermé, les salariés adultes handicapés licenciés, l’association voit ses activités pourtant salutaires réduites, les amateurs de spectacles privés de leur espace convivial de restauration.

Force est de constater que ces considérations ne vous ont aucunement perturbé puisque vous vous êtes abstenu de régler la situation pendant ces 2 années. Aucun des travaux n’a été réalisé, le bar est resté vide, aucune activité n’a été organisée, les adultes handicapés se sont débrouillés par eux même pour retrouver une activité.

Ce n’est qu’en octobre dernier que le territoire a lancé un appel à projet afin de rendre à l’espace de bar-restaurant la vocation que je lui avais donnée avec Polysongs.

Mais le sérieux de cet appel à projet est discutable car il présente les plans de l’espace en 2005 et ne comprend pas les aménagements entrepris depuis. Par ailleurs, les travaux de restructuration du bar à faire depuis 2 ans, et la rénovation des sols et d’aménagement de la cuisine n’ont pas été effectués. Enfin, les exigences d’ouverture au public de l’espace de restauration le midi et le soir sont peu réalistes, compte tenu de la localisation du centre culturel.

 

L’association Polysongs a déposé une proposition viable le 31 octobre dernier.

Le devenir de cet espace et de cette association intéressent d’évidence Clamart et les Clamartois, qui fréquentaient avec bonheur l’Autrement Bon et soutenaient ses activités d’insertion par le travail de personnes en situation de handicap. La circonstance que la compétence a été transférée en droit au territoire n’épuise pas notre intérêt et j’espère que vous ne ferez pas du juridisme de mauvais aloi pour tenter d’éviter de répondre à ma question. Je vous rappelle que la commune dispose de la compétence générale.

Aussi, je vous demande, monsieur le maire, de nous préciser :

–          Pourquoi avoir retardé le lancement de cet appel à projet à cette fin d’année alors qu’il était réalisable depuis 2 ans ?

–          Avec quel sérieux vous suivez ce projet, compte tenu des erreurs commises dans le cahier des charges ?

–          Combien d’offres, outre celle particulièrement étayée, de Polysongs le Territoire a reçues ?

–          Qui appréciera cette ou ces offres : un jury, avec des membres de l’opposition au sein du territoire ou la décision relèverait elle de votre seule décision, en tant qu’actuel président du Territoire ?

–          Quand une décision sera prise à cet égard ?

–          Si vous ne retenez pas l’offre de Polysongs, pourtant de qualité, quel sort réserverez-vous à notre espace de bar-restauration du centre culturel Jean Arp ?

1 Comment

  1. […] La question est disponible sur le blog de Philippe Kaltenbach. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *