Aider la Croix-Rouge française dans sa mission de rétablissement des liens familiaux
29 septembre 2016
Sauvons la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart
6 octobre 2016

Impliquer les jeunes dans la vie politique : mes amendements sur les conseils régionaux et municipaux des jeunes

Logo_du_Sénat_Republique_française.svgHier, en séance publique, lors de l’examen du projet de loi « Egalité et citoyenneté », j’ai défendu deux amendements visant à créer et à généraliser, sur tout le territoire des conseils régionaux et municipaux des jeunes.

L’objectif de ces amendements, soutenus par plusieurs sénateurs socialistes, étaient de rendre obligatoires ces conseils des jeunes, jusqu’alors facultatifs, dans les régions et les communes de plus de 100 000 habitants.

Notre volonté était de contribuer à l’apprentissage actif et à l’exercice de la responsabilité, de la citoyenneté et de la vie publique. Cela aurait également favorisé l’accès aux jeunes, à la vie sociale et culturelle des territoires concernés.

Par ailleurs, ces conseils auraient également permis aux élus de mieux connaître et de mieux prendre en compte les besoins et les attentes des jeunes, et in fine d’apporter des solutions innovantes et adaptées aux difficultés rencontrées par la jeunesse dans divers domaines.

Je regrette que la Haute Assemblée n’ait pas retenu ces amendements. Cela aurait permis d’envoyer un signe de confiance clair en direction des jeunes.

La jeunesse apparaît aujourd’hui en perte de repères. Cela se traduit notamment par un désengagement de la vie politique. Environ 75 % des 18 – 24 ans se sont abstenus lors du premier tour des régionales de 2015.

Face à ce délaissement de la vie publique par les jeunes, il est nécessaire d’agir afin de les ramener dans l’espace public et de les sensibiliser aux questions citoyennes. Dès lors, intégrer les jeunes au sein d’institutions exerçant des compétences susceptibles de les intéresser tout particulièrement, apparaît comme une solution efficace.

Je demeure fidèle à mon engagement et ne perd pas de vue cet objectif. J’avais déjà déposé une proposition de loi à ce sujet et je reste mobilisé sur ce sujet. Je remercie également l’association « Projets Conseils de jeunes », avec laquelle j’ai travaillé, pour son action et sa mobilisation.

Retrouvez ici l’intégralité de mes deux amendements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *