Le gouvernement étend la garantie de paiement des retraites aux pensions de réversion
5 septembre 2016
Mobilisons-nous contre le sexisme !
12 septembre 2016

Les réformes mises en place pour cette rentrée 2016

Dans l’objectif de reformer l’Ecole de la République, le gouvernement a mis en place dès cette rentrée 2016 un grand nombre de réformes. Comme l’a évoquée la Ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem : « Non, l’arabe ne sera pas obligatoire, le latin n’aura pas disparu, et la maîtrise de la langue française sera, plus que jamais, une exigence fondamentale. Oui, il y aura davantage d’enseignants, mieux formés et mieux rémunérés. Oui, il y aura une volonté affirmée de permettre à chaque élève de réussir au sein de l’École de la République, et de lui faire acquérir les fondamentaux. »

La plus ambitieuse de ces réformes est celle du collègue qui entre en vigueur dès cette année. En effet, le nouveau collège renforce l’acquisition des savoirs fondamentaux à travers une organisation qui maintient l’ensemble des horaires des différentes matières tout en développant de nouvelles pratiques pédagogiques : l’accompagnement personnalisé et les enseignements pratiques interdisciplinaires. Avec des moyens supplémentaires (4 000 postes sur deux ans) et des marges d’initiatives données aux enseignants (20% du temps), l’équipe pédagogique pourra mettre en œuvre la réussite de tous les élèves aves des temps d’apprentissage en petits effectifs de 3 à 5 élèves et un accompagnement personnalisé (3 heures par semaine en 6e et 1 à 2 heures par semaine de la 5ème à la 3ème). En outre un livret scolaire unique permettant de suivre le parcours des élèves du CP jusqu’à la 3e est mis en place. Il permettra un suivi tout au long de la scolarité obligatoire et comprendra aussi les attestations obtenues (premiers secours, sécurité routière, savoir nager, etc.). Enfin, comme nous le disions précédemment l’apprentissage des langues et les dispositifs « plus de maîtres que de classes » et « scolarisation avant l’âge de trois » seront renforcés (lire mon article sur la refondation de l’école en cliquant ici). Enfin le diplôme national du brevet s’enrichit avec des épreuves de sciences lors des écrits et une épreuve orale. Pour marquer l’acquisition de ce diplôme, une cérémonie de remise des diplômes aura désormais lieu.

Dès septembre 2016, l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves est portée à 1200 euros pour les enseignants dans le premier degré, et la rénovation et la revalorisation des carrières des personnels du ministère seront engagées, à partir du 1er janvier 2017. Au total, les salaires des professeurs seront revalorisés pour un milliard d’euros d’ici à 2020. Cet effort fait en direction du personnel enseignant s’accompagnent de la création des 60 000 postes qui seront atteints avec la loi de finances 2017 (10 711 postes supplémentaires pour cette seule rentrée 2016).

Cette rentrée 2016 verra également l’augmentation des bourses lycéennes de 10% pour plus de justice sociale (les fonds sociaux ont augmenté de 40% sur 2 ans à 49,3 millions d’euros). De plus, grâce l’impulsion du ministère, 25 territoires pilotes dans 21 départements sont actuellement engagés dans des projets visant à renforcer la mixité sociale. Enfin, le droit au retour en formation, pour raccrocher les jeunes de 15 à 19 ans expérimenté l’année dernière est généralisé dans toutes les académies.

Une fois de plus il faut souligner les efforts et la mobilisation du gouvernement et de la Ministre de l’Education Nationale. Avec ces réformes, nous préparons au mieux l’avenir de nos enfants et continuons à refonder l’Ecole de la République qui permet à chacun de réussir en fonction de son mérite et de son travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *