Un renforcement de l’état d’urgence dans le cadre de l’État de droit
9 août 2016
"Un mariage pour saboter la Métropole" mon analyse contre la fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines
12 août 2016

Ma demande au Ministre de l’Agriculture sur la procédure de classement en forêt de protection du massif de Meudon

Par une lettre adressée à Stéphane le Foll, j’ai attiré l’attention du Ministre sur l’avancement de la procédure de classement en forêt de protection de la forêt de Meudon. S’étendant sur les communes de Meudon, Chaville, Clamart dans les Hauts-de-Seine, et Vélizy et Viroflay dans les Yvelines, elle fait plus de 1 000 hectares et est l’un des poumons forestiers de la région. Pourtant, cela fait déjà plusieurs années que son classement doit intervenir.

En effet, en 2006, après une demande que j’avais effectué en tant que maire de Clamart, le ministère de l’Agriculture et de la pêche avait donné son accord de principe au préfet de région. Ce dernier avait désigné le préfet des Hauts-de-Seine comme préfet coordonnateur de ce classement.

Une réunion relative aux procédures de classement en Ile-de-France, qui s’est tenue le 5 février 2007 au ministère de l’Agriculture et de la pêche, a identifié comme priorité pour les départements de Paris et de la petite couronne le massif forestier de Meudon après les massifs de l’Arc Boisé du Val-de-Marne et de Bondy.

Par lettre en date du 27 août 2009, la directrice régionale et interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt d’Ile-de-France m’avait indiqué que le principe de ce classement avait été rappelé plusieurs fois et que ce dernier devait intervenir prochainement.

Il m’avait alors été indiqué, en 2009, que si l’échéancier d’avancement des travaux de classement des massifs de l’Arc Boisé du Val-de-Marne et Bondy était respecté, le lancement de la procédure de classement du massif de Meudon pourrait être envisagé en 2010 et que cette procédure durerait environ 3 ans. Il m’avait en outre été précisé que, la quasi-totalité du massif étant domanial, la procédure de classement en serait simplifiée.

Par une lettre en date du 13 février 2014 et une question écrite (ici en lien), j’avais de nouveau attiré l’attention du Ministre de l’Agriculture sur cette procédure de classement en forêt de protection du massif de Meudon afin de connaître le délai dans lequel ce classement allait avoir lieu. Il m’avait alors indiqué que « le démarrage de la procédure de classement pour la forêt de Meudon pourrait être envisagé en 2015 ».

Ce classement n’étant toujours pas intervenu j’ai à nouveau écrit au Ministre afin de savoir si le classement de ce massif doit, comme convenu, intervenir et dans quel délai (retrouvez ma lettre en cliquant ici).

Afin de protéger ce massif forestier, indispensable à la qualité de vie dans notre région, et alors qu’en petite couronne la pression est toujours aussi forte pour « grignoter » ici et là nos espaces verts, je reste mobilisé pour que cette procédure aboutisse le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *