"Embauche PME" : Demain je visiterai deux structures bénéficiaires des Hauts-de-Seine
12 mai 2016
Ma question orale sur la fusion des départements de la petite couronne au sein de la Métropole du Grand Paris
18 mai 2016

"Embauche PME" : à la rencontre des PME des Hauts-de-Seine qui bénéficient du dispositif

Photos Philippe Kaltenbach chez première urgence internationale et query informatiqueLe dispositif « Embauche PME » qui permet à une PME de toucher une aide de 2 000 € par an pendant deux ans pour chaque nouvelle embauche d’un salarié percevant un salaire inférieur à 1,3 fois le Smic est une belle réussite puisque fin mars plus de 100 000 recrutements ont déjà été comptabilisés à l’échelle nationale. Dans les Hauts-de-Seine, c’est plus de 1 000 dossiers qui ont été reçus par les services de la Préfecture.

Je me suis rendu ce matin dans les locaux de Première Urgence Internationale à Asnières-sur-Seine (association qui emploie 72 personnes en France et 180 expatriés dans 21 pays) et dans les bureaux de Query Informatique à Colombes (entreprise spécialisée dans la vente de logiciels informatique qui emploie 12 personnes), pour échanger avec les dirigeants au sujet de ce dispositif.

Elles se sont déclarées satisfaites de cette aide financière, l’information a été bien relayée par les services de la préfecture et la mise en œuvre était simple à effectuer.

Néanmoins des remarques ont été faites au sujet de la rémunération (1,3 fois le Smic) que le salarié embauché doit percevoir au maximum afin d’être éligible à cette aide. En effet, en Ile-de-France, la moyenne des salaires est supérieure au reste du pays compte tenu du coût de la vie. Par ailleurs des difficultés informatiques ont été constatées en ce qui concerne les rapports à faire parvenir à l’administration. Je ferai bien entendu remonter cette difficulté aux services de l’Etat. Enfin, les entreprises ont émis le souhait de davantage de simplification en ce qui concerne les fiches de paie.

Je fus réconforté de voir dans les Hauts-de-Seine des entreprises qui embauchent. Sur certains postes elles ont même des difficultés à recruter : techniciens et commerciaux dans l’informatique, cadres dans l’humanitaire, etc … . Ces difficultés de recrutement montrent qu’il faut poursuivre les efforts entrepris en matière de formation des demandeurs d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *