Signez la pétition contre le projet délirant du Maire de Clamart au stade Hunebelle
22 mars 2016
Situation précaire des étudiant(e)s infirmiers de la Région Ile-de-France : ma question à Marisol Touraine
24 mars 2016

Revalorisation de 1,2 % du point d’indice des fonctionnaires

Paie_0Le 17 mars dernier, le Gouvernement, a annoncé la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires, en deux temps, à hauteur de 1,2 %. Je me félicite de cette décision en direction des fonctionnaires qui met un coup d’arrêt au gel de leur point d’indice en place depuis 2010.

Depuis six ans, les fonctionnaires ont subi ce gel qui a pesé sur leur pouvoir d’achat. Ils ont ainsi contribué à la réduction des déficits publics. Ces efforts des fonctionnaires, comme ceux consentis par les collectivités, les services publics et les entreprises ont permis un redressement de nos comptes publics. Cependant, après six années, il était temps de retrouver un point d’indice qui prenne en compte l’augmentation des prix.

Cette revalorisation du point d’indice, de plus, sera bénéfique à la croissance puisqu’elle représente une redistribution de près de 2,4 milliards d’euros qui favorisera la consommation. Cette revalorisation reste néanmoins raisonnable puisqu’elle est compatible avec la poursuite de nos efforts pour réduire les déficits. Enfin, elle envoie un message fort aux fonctionnaires et récompense le rôle essentiel de garant de l’intérêt général que ces derniers jouent dans notre République.

Indispensables au bon fonctionnement de nos institutions, dévoués à leurs missions, ils méritent un autre traitement que celui que leur réserverait la droite et notamment N. Sarkozy qui a récemment annoncé sa volonté de reprendre sa politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, ce qui aboutirait à une suppression de 350 000 postes lors du prochain quinquennat. Ce projet, qui ne repose que sur des postures politiques, serait une véritable catastrophe pour notre pays qui a besoin plus que jamais d’enseignants, de personnel soignant, de policiers et qui plus est rémunérés à leur juste valeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *