Transfert de la filière professionnelle du lycée Ionesco : j'ai été reçu par le cabinet de la Ministre de l'Education nationale
4 février 2016
Mise en congé du PS
8 février 2016

610 licenciements au sein du groupe Servier à Suresnes : ma question écrite au ministre de l'Economie

CaNPaNXWwAArIfgMobilisé aux côtés des salariés du Groupe Servier à Suresnes, j'ai voulu attirer l'attention du Ministre de l'Economie, Emmanuel Macron sur leur situation. 610 salariés sont en effet menacés de licenciement. Le 2 février dernier, 200 salariés ont manifesté contre cette décision, une grève historique puisqu'il s'agissait de la première jamais organisée. J'étais présent pour leur témoigner mon soutien.  

Retrouvez ci-dessous le texte de la question écrite : 

M. Philippe Kaltenbach attire l'attention de M. le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sur le devenir de l'entreprise Servier, deuxième laboratoire pharmaceutique français. Ce dernier, en effet, a annoncé en novembre 2015 sa volonté de procéder à la suppression de 610 postes de visiteurs médicaux sur 690. Cette décision brutale, dont certains salariés ont pu prendre connaissance par un simple courriel, a suscité l'incompréhension et un sentiment de trahison au sein de l'entreprise. Ce sentiment a d'ailleurs conduit les salariés de Servier à organiser, pour la première fois de leur histoire, une manifestation le 2 février 2016, au siège du groupe, à Suresnes dans les Hauts-de-Seine. Incompréhensibles, ces licenciements apparaissent également comme incohérents. Il y a 18 mois à peine, l'entreprise Servier lançait le plan « renaissance » qui maintenait le rôle des visiteurs médicaux et qui avait été accepté par les salariés au prix parfois d'importants sacrifices (déménagements, démissions de postes des conjoints…). Les résultats financiers, en outre, ne sauraient en aucun cas justifier ces suppressions de postes, le groupe Servier disposant de 2 milliards d'euros de trésorerie et ayant réalisé un bénéfice de 352 millions d'euros pour l'exercice 2014-2015. Ainsi, au regard de ces éléments, il lui demande quelles actions le Gouvernement entend entreprendre face à cette situation pour soutenir les salariés du groupe Servier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *