Mon intervention en séance publique sur le budget alloué à la mission Immigration, Asile, Intégration
6 janvier 2016
Transfert de la filière professionnelle du lycée Ionesco : Une décision incompréhensible
13 janvier 2016

Fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines : Un projet délirant en contradiction avec la Métropole du Grand Paris

Fusion-Yvelines-Hauts-de-Seine-carteJe m’insurge contre la volonté de MM. Devedjian et Bédier, Présidents respectifs des Conseils Départementaux des Hauts-de-Seine et des Yvelines, de fusionner ces deux départements.

Le projet de MM. Devedjian et Bédier est complètement délirant. Les Yvelines et les Hauts-de-Seine ont peu de choses en commun. Nous avons d’un côté un département, le 78, qui compte encore de nombreux secteurs ruraux, et de l’autre le 92, un département totalement urbanisé et tourné vers Paris.

L’objectif est clair : entraver la mise en place de la Métropole du Grand Paris, installée depuis le 1er janvier dernier. Ces deux départements riches et privilégiés veulent conserver leur magot.

Lors des débats sur la loi « Métropole » (MAPAM), j’avais rappelé que si nous voulions simplifier et rendre plus efficace le dispositif, il fallait supprimer un échelon au sein de la Métropole et que cet échelon devait être, à l’échéance de 2020, le département. Beaucoup lors de ces débats partageaient cette analyse. Pourquoi donc marier aujourd’hui deux départements dont l’un est appelé in fine à disparaitre et à fusionner dans la Métropole du Grand Paris ?

Je dénonce donc fermement ce projet allant à l’encontre de toutes les avancées de la Métropole et qui n’offre aucune perspective ni pour la population de ces départements, ni pour les habitants de la Métropole. 

Ce projet se fait en outre en l’absence totale de concertation avec les habitants ou les élus, ce qui est proprement scandaleux.

Ce soir, les deux présidents organisent leurs vœux au Haras de Jardy à Marnes-la-Coquette, tout un symbole de l’entre-soi. Afin de ne pas cautionner cette opération de communication, j’ai décidé de boycotter les vœux du Président de mon département. C’est la première fois, depuis 15 ans que je suis élu, que je n’y participerai pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *