Clamart, un Conseil municipal à 9h45 du matin : du jamais vu !
12 octobre 2015
Projet de loi relatif au droit des étrangers en France : un texte dénaturé par la droite sénatoriale
13 octobre 2015

40ème AG de la FNACA de Clamart

Logo_fnaca (1)Aujourd’hui a eu lieu la 40ème Assemblée générale de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Afrique du Nord) de Clamart et je tiens à dire que j’apprécie toujours autant l’implication des adhérents de la FNACA dans la vie des communes de notre département. A Clamart, ils ont toujours eu à cœur de témoigner auprès des jeunes générations de leur expérience des combats.

Alors que notre monde connait, en de nombreux endroits, une réelle période d’instabilité, eux, plus que quiconque, connaissent le prix de la paix. Les sacrifices qui ont été les leurs méritent de notre part une juste reconnaissance.

Celle-ci passait notamment pour la troisième génération du feu par faire admettre une évidence historique : celle du 19 mars comme date commémorative de la fin de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. 50 ans auront été nécessaires pour cela. J’ai été fier, lorsque j’ai été élu sénateur, de pouvoir défendre dans l’hémicycle en 2012 cet aboutissement législatif.

Les parlementaires socialistes des Hauts-de-Seine ont ensuite su, par le biais d’une subvention parlementaire favoriser la réalisation, initiée par votre association, du mémorial départemental qui faisait tant défaut à notre département.

Chaque année, en un lieu unique de notre département, les anciens combattants de la troisième génération du feu peuvent désormais se rassembler pour se souvenir.

Dans le cadre du projet de loi de Finances 2016, le gouvernement et sa majorité continue d’œuvrer à consolider la reconnaissance et la réparation que nous devons à celles et ceux qui se sont battus. Ainsi, les anciens combattants AFN dont les droits ont été liquidés avant 1999 bénéficieront notamment de la « campagne double ». Il s’agit là d’une revendication ancienne de votre association.

Une attention particulière sera aussi portée aux plus démunis avec une augmentation de 2 millions d’euros de la dotation d’action sociale de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. Depuis 2012, l’augmentation de ce fonds aura été de 26% afin d’améliorer la situation des ressortissants de l’office les plus fragilisés et les plus isolés.

L’année à venir sera enfin celle de la commémoration du centenaire des batailles de Verdun et de la Somme. Deux des batailles les plus meurtrières de l’histoire de l’Humanité dont la terre porte toujours, 100 ans après, la marque des combats. Le budget 2016 sera également à la hauteur de ces enjeux mémoriels et je sais que les associations d’anciens combattants sauront également fortement se mobiliser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *