Finances de la Ville : La communication outrancière et mensongère du Maire
15 mai 2015
Rénover les méthodes de travail du Sénat
20 mai 2015

Retour sur les commémorations du Génocide Arménien

 

CDW9PdfUIAA_me9

Le Mémorial de Tsitsernakaberd

Il y a 100 ans, le 24 avril 1915, 600 notables et intellectuels arméniens de Constantinople furent arrêtés, sur ordre de Talaat Pacha, Ministre de l’Intérieur du gouvernement Jeune-Turc. Par la suite, 1,5 million d’arméniens seront massacrés, soit les deux tiers de la population arménienne présente dans l’Empire Ottoman.  

 

C1c05fc195a0f8acc38775cac02f9afeffe26987

La délégation française

Avec une forte délégation française, conduite par le Président de la République, François Hollande, je me suis rendu à Erevan pour leur rendre hommage. En reconnaissant officiellement ce crime contre l’Humanité en 2001, la France a voulu perpétuer la mémoire des victimes. Aujourd’hui, nous poursuivons le combat contre le négationnisme, pour qu’enfin la Turquie reconnaisse le Génocide.

 

CDV1tqbUUAAGCpz (1)

Le Président François Hollande, à Erevan

«Je m’incline devant la mémoire des victimes et je viens dire à mes amis arméniens que nous n’oublierons jamais les tragédies que votre peuple a traversées » a déclaré François Hollande, réaffirmant ainsi une nouvelle fois les liens très forts qui unissent nos deux pays. La France demeure aux côtés des Français d’origine arménienne et des arméniens, qui demandent la protection de la République contre celles et ceux qui voudraient leur nier le droit au deuil et à la mémoire.

 

CDbOjQ7WYAAojHW

Commémorations devant la croix arménienne à Clamart

A Clamart, des commémorations ont également été organisées devant la croix arménienne, près de l’Hôpital Percy. Il s’agit d’honorer la mémoire de ces enfants, de ces femmes et de ces hommes, mais également le courage et la force du peuple arménien qui a su se relever et garder sa culture vivante.

Le 8 juin prochain, au Sénat, j’organiserai une conférence sur les réfugiés arméniens qui se sont installés en France. La diaspora arménienne en France est estimée aujourd’hui à 600 000 personnes. Ils ont occupé et occupent encore une place importante dans la vie économique, culturelle et politique. Cette conférence a pour ambition de retracer le parcours des rescapés, femmes et hommes, qui ont trouvé refuge en France.

Hier, aujourd’hui, comme demain, nous devons rester mobilisés pour entretenir le souvenir de celles et ceux qui ont péri par la folie meurtrière et l’arbitraire de quelques-uns. Tel était le sens de ces cérémonies, mais aussi celui du combat que nous portons pour la reconnaissance du génocide arménien. En effet, un siècle après ces massacres, cette réalité est malheureusement toujours niée par certains. Aujourd’hui, nous pouvons nous féliciter du travail de mémoire autour de ce centenaire. Le chemin à parcourir pour rendre justice à victimes, reste long, mais il sera victorieux. Vous pouvez compter sur mon engagement.

Retrouvez ici le carton d'invitation à la conférence ainsi que le programme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *