Le Sénat vote un amendement de compromis qui préserve l’ambition de la métropole du Grand Paris
23 janvier 2015
N’oublions jamais
27 janvier 2015

Les prospectus interdits à Clamart !

PJ1 - Arrêté Mairie de Clamart ProspectusJe suis consterné par le nouvel arrêté pris par le Maire de Clamart, en date du 15 décembre 2014. Ce dernier vise à interdire la distribution de prospectus sur plusieurs voies de la commune, au détriment des libertés publiques.

Cet arrêté n’est en aucune façon justifié. L’actuel Maire de Clamart invoque des problèmes de propreté et de sécurité publique. Il met en effet, en avant la question de l’accumulation de déchets dans les rues, à l’origine de risques de chutes pour les usagers. Cela fait plus de 25 ans que je suis Clamartois et j’ai été pendant 13 ans maire de cette ville. Jamais je n’ai observé de situation nécessitant un tel arrêté ! »

En revanche, il est curieux de constater que plusieurs des voies mentionnées dans l’arrêté, et notamment l’Avenue Jean Jaurès, l’Avenue Victor Hugo et la Rue de Vanves, sont des lieux fréquents de distribution de prospectus (devant la Gare, les rues piétonnes, devant le marché de la Fourche etc.) pour les partis politiques et les associations. Ce n’est pas Monsieur Jean-Didier Berger qui me contredira, puisque par le passé, il a lui-même avec les membres de sa formation politique, arpenté ces mêmes rues pendant les campagnes électorales ! 

Je suis donc indigné de cette décision. J’ai d’ailleurs écrit au Préfet pour qu’il intervienne dans le cadre du contrôle de légalité. Pourquoi limiter la possibilité pour les partis et les associations d’informer les Clamartois ? Est-il utile de mobiliser les forces de police pour faire respecter un arrêté de ce type ? Nos concitoyens sont attachés aux libertés publiques et la police a mieux à faire, surtout en ce moment !

Retrouvez en cliquant ici mon courrier au Préfet des Hauts-de-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *