Mission au Niger et au Mali
18 septembre 2014
Profanation de la stèle des fusillés de « l’Affiche rouge » à Marseille
24 septembre 2014

Conseil de Territoire de la future métropole du Grand Paris : Il faut un Territoire composé des communes membres de la vallée scientifique de la Bièvre

RTEmagicC_logo_sds.gifEn tant que Sénateur des Hauts-de-Seine et conseiller communautaire de Sud de Seine, je présenterai, avec l'ensemble des élus PS/PRG de la communauté d’agglomération, une motion demandant le lancement d’études dans la perspective de la constitution d’un Territoire de la future métropole du Grand Paris sur le périmètre de la vallée scientifique de la Bièvre.

La loi créant une métropole à Paris et en petite couronne le 1er janvier 2016 prévoit la constitution de Territoires, d’un minimum de 300 000 habitants, pour garantir une déclinaison de proximité des actions de la métropole. Il nous faut donc d’ores et déjà réfléchir au périmètre le plus adapté dans lequel s’inscriront les communes qui sont aujourd’hui membres de Sud de Seine.

Le conseil communautaire de la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, réuni ce jour, examinera une délibération pour lancer un processus de fusion avec la communauté de communes Chatillon Montrouge et Sud de Seine… alors même que nous n’avons même pas encore débattu de cette opportunité au sein de Sud de Seine ! C’est pour le moins inadapté et discourtois. Il n’y a aucun empressement à procéder à une quelconque fusion avant le 1er janvier 2016 et une telle précipitation empêcherait de toute façon d'associer étroitement la population à ce processus. Ce périmètre ne nous parait de surcroit pas le plus adapté.

Avec l’ensemble des élus PS/PRG de Sud de Seine, nous allons proposer une motion demandant le lancement d’études dans la perspective de la constitution d’un Territoire de la future métropole du Grand Paris sur le périmètre de la vallée scientifique de la Bièvre. Les communes participant à la conférence territoriale de la vallée scientifique de la Bièvre travaillent étroitement ensemble depuis 1999. Le territoire de celle-ci s’inscrit en outre parfaitement dans l’esprit de la métropole du Grand Paris en s’affranchissant des frontières départementales. Un contrat de développement territorial « Campus sciences et santé », organisé à partir de la vocation médicale du cône sud francilien de la vallée scientifique de la Bièvre, est aussi déjà actuellement mis en œuvre après sa signature le 28 octobre 2013. Nous défendrons donc ce choix.

Retrouvez ici l'intégralité du texte de la motion 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *