Déplacements dans le 92
30 janvier 2014
Non-cumul des mandats, Affaire Dassault : le Sénat doit aller dans le sens de l’histoire
5 février 2014

RTE devra recenser les lignes qui survolent des sites sensibles

6a00d8341c91e353ef0162fe0abfa3970d-200wiJe me félicite de l’adoption jeudi, dans le cadre du projet de loi ALUR, de mon amendement visant à demander à RTE (Réseau de Transport d’Electricité) de remettre, avant le 1er janvier 2015, un rapport au gouvernement et au parlement recensant les lignes à haute et très haute tension survolant des sites « sensibles » (hôpitaux, écoles, maisons de retraite…) et évaluant le coût de leur enfouissement ou de leur déplacement.

Un rapport de l’AFSSET de 2010 préconise désormais de ne plus construire de bâtiments accueillant des publics sensibles dans une zone d’exclusion de 100 mètres située de part et d’autre d’une ligne à haute ou très haute tension. Cet avis a ensuite été repris dans un rapport de 2011 de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques portant sur « les effets sur la santé et l’environnement des champs électromagnétiques produits par les lignes à haute et très haute tension ».

Mon amendement avait vocation à traiter l’existant. En effet, s’il est désormais admis qu’il ne faut plus construire de bâtiments accueillant des publics sensibles sous des lignes à haute ou très haute tension, il n’est pas envisageable de demeurer inactif vis-à-vis des constructions passées. Je vois donc cet amendement comme une première étape. Le recensement et l’évaluation par RTE des coûts d’enfouissement ou de déplacement de ces lignes permettront d’établir un état des lieux indispensable pour envisager dans un second temps la sécurisation des sites en question. Il s’agit là d’une préoccupation aussi importante qu’ancienne pour les populations concernées.

A Clamart, il s’agit d’une problématique que nous connaissons bien puisque la ligne à haute tension survole une maternité et un collège.

1 Comment

  1. Marc Vitantonio dit :

    En effet, la ligne à haute tension à Clamart survole une maternité et un collège, et aboutit sous les fenêtres du conservatoire, d’où elle distribue son énergie, c’est une excellente et urgente idéee, l’enfouissement! Merci et faites vite, s’il vous plaît

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *