La ministre du Commerce extérieur à Clamart pour discuter de l'attractivité de la France
15 novembre 2012
Transparence: publication de mon patrimoine
12 avril 2013

Communiqué – Rétablissons la vérité

Ce week-end, l’UMP locale distribue un tract sur une mise en examen pour diffamation dont je fais l’objet. Le document présente les faits évidemment de manière déformée et il est nécessaire de rétablir la vérité.

Le Maire du Plessis-Robinson, M. Philippe Pemezec, m’a attaqué en diffamation pour avoir évoqué son implication dans l’affaire des vidéos manipulées.

Je maintiens bien évidemment mes déclarations, à savoir que M. Pemezec est partie prenante dans cette sordide affaire. Ses propres déclarations dans les médias l’attestent. Dans le Parisien du 28 janvier 2012, Philippe Pemezec déclarait ainsi : « M. Abdelouahed est venu avec d'autres personnes me montrer la cassette en avril ou mai 2010 ».

Il est indispensable de rappeler que s’agissant de diffamation, la mise en examen est automatique. Cela ne préjuge en rien de l’aboutissement de la procédure. D’ailleurs, en janvier dernier, j’ai porté plainte contre le Figaro et son Directeur avait été mis en examen, sans que je n’éprouve le besoin d’en faire un tract.

Habituée des coups bas, l’UMP locale tente d’utiliser politiquement cette mise en examen pour diffamation et essaye même de faire un amalgame entre cette attaque pour diffamation et l’instruction dans l’affaire des vidéos de M. Abdelouahed.

Dans cette affaire de vidéos manipulées, seul importe le fond et comme je suis innocent, je suis serein quant aux suites que la Justice réservera à celle-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *