TSCG: mon intervention en séance publique
18 octobre 2012
Table ronde sur le logement organisée par la FNAIM
31 octobre 2012

Le congrès de Toulouse placé sous le signe du rassemblement

Congrès Toulouse« Rassemblement » et « Unité ». Tels sont les mots que je retiens de Toulouse, où s’est déroulé ce week-end  le congrès du parti socialiste. En compagnie de militants et d’élus des Hauts-de-Seine, j’ai pris part à ce rassemblement qui a vu le passage de flambeau entre Martine Aubry et Harlem Désir, tout juste élu Premier Secrétaire National.

Ce dernier a d’ailleurs su imposer très vite son propre ton et montrer sa capacité à guider le parti. Tout en réaffirmant son soutien inconditionnel au gouvernement, il a insisté sur le rôle futur que doit jouer le PS, bien loin de l’image du « parti godillot » que l'opposition aime à présenter.

Je retiendrais aussi le discours de Jean-Marc Ayrault. Plein de justesse et de modestie, le Premier Ministre a voulu réaffirmer sa méthode : l’avènement d’un nouveau rêve français ne se fera pas en quelques jours, ni en quelques mois. Ici, pas d’annonces précipitées : les réformes de fond, qui offrent de l'espace à la concertation, prendront du temps. A l’image de cette méthode, le congrès s’est donc déroulé dans une atmosphère apaisée, bien loin des divisions que l’on a pu connaître par le passé.

Je vous laisse découvrir le discours d’Harlem Désir en vidéo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *