Le gouvernement va encadrer le prix des loyers par décret
5 juillet 2012
Le Sénat vote l’abrogation des droits à construire
10 juillet 2012

Lutte contre le négationnisme : le Parlement doit accompagner la réflexion du Gouvernement

Photo blog article génocide arménien
En tant que Président du groupe interparlementaire d’amitié France-Arménie du Sénat, j’ai écrit à Jean Pierre Bel, Président de la Haute Assemblée, et à Claude Bartolone, Président de l’Assemblée  Nationale, pour leur demander de créer un groupe de travail commun visant à accompagner le Gouvernement dans sa réflexion sur le dispositif permettant de mettre un terme au négationnisme du génocide arménien sur notre territoire. Le Président de la République a rappelé samedi 7 juillet sa volonté d’agir pour mettre un terme à la négation, encore virulente, de ce crime.

Le  vote par les deux chambres du Parlement, l’hiver dernier, d’une loi visant à sanctionner la négation des génocides reconnus par la loi avait suscité un grand soulagement chez les descendants des victimes du génocide arménien.

Malheureusement, la frustration et la déception provoquées par la censure du texte par le Conseil Constitutionnel seulement un mois après ont été tout aussi importantes.

Le législateur a le devoir d’apporter une réponse pénale permettant de faire cesser les agissements des négationnistes. Ils foulent aux pieds nos valeurs de respect et de tolérance ! Si quiconque entend nier le droit aux  descendants des victimes d’entretenir la mémoire de leurs morts, déjà privés de sépultures, il doit s’en expliquer devant la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *