La loi « tendant à réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi » est bien constitutionnelle
19 janvier 2012
Lignes à très haute tension: 375 000 personnes exposées en France
23 janvier 2012

Le groupe PS du Sénat soutiendra la loi visant à pénaliser la négation des génocides reconnus par la loi

J’exprimerai lundi 23 janvier la position du groupe socialiste en faveur de la proposition de loi " tendant à réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi ".

Depuis 2001, les parlementaires PS sont engagés dans une démarche visant à préserver les victimes du génocide arménien des assauts du négationnisme.

L’irrecevabilité avancée par la commission des lois ne peut plus s’appliquer à la nouvelle proposition de loi qui sera soumise au vote des sénateurs lundi 23 janvier, et dont le mécanisme juridique diffère de celui du texte rejeté le 4 mai dernier.

Même si quelques sénateurs socialistes font entendre leurs réserves sur la proposition de loi votée par les députés le 22 décembre dernier, le groupe PS soutiendra bien le texte lundi en séance publique.

Je m’exprimerai au nom du groupe pour rappeler notre volonté de mener à son terme la démarche que nous avons entreprise il y a maintenant plus de 10 ans.

Nous serons en cohérence avec la position du PS telle que l’a exprimée Martine Aubry au printemps dernier, en tant que Première Secrétaire du Parti Socialiste, et avec les engagements rappelés par notre candidat François Hollande au mois de septembre.  

1 Comment

  1. Famille Petrossian dit :

    Monsieur le Sénateur-Maire
    Fidèle a vos engagements, vous allez porter lundi, au dela de la Loi, l’espoir de tous ceux dont les familles ont été massacrées, chassées et exilées durant ce génocide.
    Il est difficile de voir défiler dans les rues des manifestants qui refusent toujours de regarder l’histoire en face. En Turquie, on sait que bon nombre d’historiens ont subi de terribles pressions et pire encore pour vouloir établir cette vérité dans le but également d’une réconciliation avec l’Armenie.
    Entre le peuple turc et son gouvernement, nous savons aussi qu’il y a parfois un grand pas.
    Nous sommes avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *