Rien ne va plus à La Défense !
1 décembre 2011
Le Sénat vote un projet de loi de finances remanié
6 décembre 2011

Hôpital Béclère : Ne bradons pas le service public au secteur privé !

1

Je m’oppose fermement à la décision de l’Agence Régionale de Santé de confier la permanence des soins dans le sud des Hauts-de-Seine à l’hôpital public Béclère « en lien » avec la clinique privée d’Antony.

Pourquoi confier au privé un service public parfaitement assuré par l’Hôpital Béclère pour le territoire de santé « 92 sud » ?

Cette décision absurde est vécue comme une volonté affichée d’affaiblir un hôpital qui disposait pourtant jusqu’ici d’un projet médical exemplaire et qui se trouvait encore l’an passé à l’équilibre financier.

Aucun argument ne plaide en faveur de cette décision.

Elle aboutirait à une organisation bancale pour les patients comme pour les Pompiers et le SAMU.

La position géographique de l’hôpital Béclère est aussi parfaitement complémentaire de celle de l’hôpital de Longjumeau, qui assure la permanence des soins chirurgicale en nuit profonde pour le Nord de l’Essonne, contrairement à celle de l’hôpital privé d’Antony, située à l’extrême sud du département, et qui se trouve à proximité directe de celui de Longjumeau.

Une telle décision irait en outre à l’encontre de la loi « HPST » qui ne prévoit l’attribution d’une mission de service public à un établissement privé que lorsque aucun établissement public, situé sur le territoire de santé, n’est en mesure de le faire. Or, la mission de service public relative à la permanence des soins sur le territoire du sud des Hauts-de-Seine est aujourd’hui déjà assurée par l’hôpital Béclère.

Il s’agit d’une mesure purement idéologique qui conduit à brader le service public de la santé au profit d’une structure privée.

Je m’oppose à cette décision et j’ai réitéré ma demande au Directeur de l’ARS d’être rapidement reçu afin de mettre un terme au « dépeçage » progressif dont fait l’objet l’Hôpital public Antoine Béclère.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *