Décès de Danielle Mitterrand
22 novembre 2011
Rien ne va plus à La Défense !
1 décembre 2011

Nouvelle forte poussée du chômage

1

Les mois se succèdent et la timide embellie promise par le Gouvernement sur le plan de l'Emploi n'est toujours pas visible. Pire, le mois d'octobre 2011 a vu une nouvelle forte poussée du chômage.

Le mois passé, le Pôle Emploi a enregistré 34 400 demandeurs d'emplois supplémentaires. Sur un an, la hausse s'établit à 130 000 et depuis l'élection du Président de la République en 2007 à 700 000 ! 

Le Chef de l'Etat et l'UMP, après avoir distribué les cadeaux fiscaux sans se soucier de l'impact de leur politique sur les déficits de la Nation, semblent vouloir désormais se lancer dans une succession de plans d'austérité sans se préoccuper de leurs effets sur la croissance et l'emploi.

Dans le même temps, les personnels du Pôle Emploi ne cessent de dénoncer la baisse de leurs moyens.

Alors que les plans sociaux se multiplient et que les perspectives d’activité des entreprises se détériorent, le Gouvernement a en effet choisi de présenter un budget Travail-Emploi pour 2012 en baisse de plus de 12%.

Toutes les dotations diminuent, sauf quelques-unes qui, au mieux, stagnent : Réduction drastique des contrats aidés y compris dans les DOM, baisse des aides au reclassement des salariés licenciés, diminution des dotations pour l’indemnisation du chômage, désengagement de l’AFPA (Association nationale de Formation Professionnelle des Adultes), disparition programmée de l’allocation emploi retraite et de l’allocation de fin de formation, baisse de la subvention des maisons de l’emploi.

Devant l’impossibilité d’améliorer ce budget qui compromet gravement l’avenir des politiques de l’Emploi et de la Formation, le groupe socialiste au Sénat a décidé il y a quelques jours lors de son examen par la Haute Assemblée de le rejeter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *