Nouvelle victoire des partisans de la régie publique de l'eau
30 septembre 2011
La "bétonite" aiguë de la Droite du 92
6 octobre 2011

Génocide arménien : Le voyage de M. Sarkozy en Arménie ne fera pas oublier la trahison de ses engagements

1 

Le déplacement du Président de la République en Arménie le 6 octobre prochain n’est qu’une vaine tentative de reconquête de la communauté arménienne après les révélations sur la duplicité à laquelle s’est livré le Chef de l’Etat sur le génocide arménien et l’obstruction de l’UMP à l’adoption de la loi pénalisant la négation  du génocide le 4 mai dernier au Sénat.

Pour mémoire, la France a officiellement reconnu le génocide arménien en 2001. Le 12 octobre 2006, toujours sur initiative des députés PS, l’Assemblée Nationale a adopté une proposition de loi visant à pénaliser la négation de ce génocide. Cette loi devait ensuite être examinée par le Sénat. En 2007, le candidat Sarkozy avait fait part de sa détermination à ce que « la France condamne le négationnisme par la loi » mais nous avions découvert avec stupeur début 2011 par le biais du site WikiLeaks, que le Conseiller diplomatique du Président Sarkozy avait en fait assuré les autorités Turques, seulement 2 mois après, que le texte allait « mourir au Sénat » !

2 

Une telle duplicité de la part du Président de la République sur un sujet aussi grave est intolérable. Il a fallu que le groupe socialiste du Sénat ait recours à sa niche parlementaire pour que ce texte fasse enfin l’objet d’un examen par la Haute Assemblée le 4 mai dernier. La loi pénalisant la négation du génocide arménien a malheureusement été jugée irrecevable en raison d’un vote pratiquement unanime et largement concerté de l’UMP.

Comme la gauche possède désormais la majorité absolue au Sénat, je vais demander rapidement un nouvel examen de la loi. Le négationnisme est la continuation du génocide et vise à nier à un groupe le droit d’avoir une mémoire. Nous ne tolèrerons pas qu’en France, des personnes tentent encore « d’effacer » les traces d’une telle entreprise de mort. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *