Les rencontres de la 12ème à Clamart lundi 27 juin à 20h
24 juin 2011
Débat sur les moyens alloués aux Polices Municipales
29 juin 2011

Création du comité de sauvegarde de l'hôpital Béclère

Béclère 2 

Plus d’une centaine de personnes étaient rassemblées, Jeudi 23 juin, au sein de l’hôtel de Ville de Clamart, pour prendre part à la création du Comité de défense de l’Hôpital Antoine Béclère.

L'hôpital Béclère est le seul hôpital public du territoire de santé « 92 sud ». C'est un hôpital en équilibre qui a dégagé 10 M€ en cinq ans qui ont permis de combler une partie du déficit de l'AP-HP. Ceci en fait l'exception de tous les hôpitaux de cette institution. Il mène une activité de proximité essentielle et dispose d’un niveau d’excellence remarquable.

Deux services d'exception travaillent dans cet hôpital : Il s’agit du service de Gynécologie-Obstétrique dirigé par le Pr. Frydman et du service de Pneumologie dirigé par le Pr. Simonneau. L’hôpital se voit aujourd’hui dépossédé de son service de pneumologie, référence nationale de l’hypertension Artérielle pulmonaire, en partance pour Bicêtre qui appartient avec Béclère et Brousse au nouveau groupement voulu par l’AP-HP.

Non content de retirer un service universitaire, c’est l’ensemble de la spécialité qui disparaît, ôtant à la population une offre de soins de spécialité pneumologique publique dans un environnement  à dépassement d’honoraires. Ce transfert risque à terme de déstabiliser tout le plateau technique (scanner, IRM, vasculaire) ainsi que les explorations fonctionnelles et la cardiologie.

Béclère 1 

Depuis deux ans, les promesses non tenues de l’AP-HP se succèdent : Les 3 hôpitaux du groupement devaient fonctionner en fédération et ont finalement été regroupés « au forceps ». Le protocole d’accord de l’automne dernier garantissant l’autonomie de Béclère est régulièrement bafoué. L’offre de soins devait demeurer inchangée et ce sont aujourd’hui 10% des lits qui vont quitter l’hôpital. Les 25 lits d’aval des urgences promis depuis 3 ans sont toujours en suspens. La réalisation du nouveau bâtiment de réanimation, pourtant inscrit dans le protocole du mois de novembre 2010, est désormais abandonnée.

Nous n’accepterons pas que notre hôpital, exemplaire dans son fonctionnement, soit ainsi délaissé au bénéfice des structures privées. C’est inadmissible : 14 communes et plus de 500 000 personnes dépendent directement de Béclère. Ils n’auront bientôt plus d’autres alternatives, pour recevoir de nombreux soins, que de se tourner vers des établissements à but lucratif pratiquant d'importants dépassements d'honoraires et où la première question qui vous est posée lors de votre admission est le moyen de paiement dont vous disposez…

1 Durant l’été, les élus, les syndicats, les associations et les partis politiques mobiliseront les usagers avant, à la rentrée, de donner une plus grande ampleur à leur action en faveur de la sauvegarde d’un service public de la santé de qualité dans le sud de notre département.

 

1 Comment

  1. COmité de Défense de l'Hôpital A. Béclère dit :

    Bonjour,
    Ci-joint voici la pétition en soutien à l’hôpital Béclère :
    http://www.mesopinions.com/Comute-de-soutien-a-l-hopital-Antoine-Beclere-petition-petitions-dee3551a53414a49b744e30e2833ed62.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *