Lycée Monod : Nouvelle rencontre avec l'inspecteur d'académie
7 février 2011
La Région Ile de France relance sa coopération avec la Région de Dakar
11 février 2011

Budget 2011 de la Ville de Clamart : Réponse à l'UMP

1 Mon adjoint en charge des Finances, Philippe Waldteufel, a souhaité répondre aux critiques relatives au budget 2011 de la Ville formulées par le responsable de l’UMP clamartoise sur son blog :

Cher collègue,

Vous ne serez pas surpris que je souhaite réagir à vos commentaires sur le budget primitif de Clamart, qui présentent une vue déformée voire erronée de la réalité.

Je constate votre entêtement à critiquer la gestion de la Ville. Certes on peut toujours faire mieux et nous nous y appliquons, mais je vous invite à consulter autour de vous les conseillers et conseillères d'opposition passés et actuels, qui s'y sont cassé les dents en annonçant année après année des catastrophes imminentes, lesquelles ne se sont pas produites. Notre gestion est soigneuse et saine.

Que nous disent les statistiques générales fournies au début du fascicule budgétaire, établies par les services de l'Etat ? Que Clamart est une ville qui exerce une pression fiscale modérée, qui est économe en fonctionnement, vigoureuse en investissement, et qui pourtant est comparativement très peu endettée. C'est cela l'essentiel. C'est incontestable.

J'avais insisté, en présentant le BP 2009, sur le fait que l'augmentation des impôts locaux était ajustée sur le budget de l'année et celui-là SEULEMENT. Concrètement, cette augmentation était nécessaire pour  compenser notre perte, en 2009, de presque un million et demi de recettes de fonctionnement (Fond départemental de peréquation de la TP, et fond de concours SdS, principalement). La preuve que cet objectif a été atteint et qu'il n'y en avait pas d'autre, c'est que la capacité d'autofinancement est resté quasiment au même niveau en exécution en 2008, en 2009 (l'année du changement des taux), et comme je vous l'ai annoncé lors du récent débat d'orientation, en 2010 aussi. La "cagnotte" que vous évoquez n'est qu'un fantasme. Quant à votre stupéfiante accusation de "trahison", je vais considérer que vous avez simplement perdu le contrôle de vos propos. Hélas, l'exemple de tels dérapages vient d'en haut !

Vous n'avez pas lieu d'être inquiet pour les travaux de voirie. La longueur des voies carrossables communales est de 68 km environ (et non 100 km comme vous semblez le croire). Le budget annuel moyen que la Ville y affecte a été calé en début de mandature pour permettre la rénovation de la totalité de ce réseau en 30 ans. Si cela s'avérait insuffisant, on corrigerait.

Vous sonnez l'alarme sur l'entretien des bâtiments (nature de charge 61522) ? Pas de souci, c'est compte tenu du réalisé 2010 que les montants sont inscrits en baisse.

Vous vous indignez de la baisse concernant l'entretien des voies et réseaux (nature 61523) ? Pas de souci non plus, l'extension en année pleine du transfert de l'Eclairage Public vers Sud de Seine induit une économie de 115 k€, donc supérieure à la diminution (111 k€) de l'inscription budgétaire. L'explication était simple ! Il fallait me demander, je vous l'aurais dit.

Stigmatiser la communication et les fêtes constitue l'un de vos exercices favoris en début d'année. Pourtant vous savez fort bien que ces dépenses représentent depuis 10 ans une fraction très minime du budget de fonctionnement de la ville : moins de 2% au total, frais de personnel compris. Pourquoi ne demandez-vous pas aux habitants ce qu'ils en pensent ? Ils et elles nous disent approuver une municipalité active, dynamique, et nous demandent toujours plus d'informations sur les événements de la Ville. Faut-il regretter d'avoir largement fait connaître la rénovation du Stade de la Plaine par exemple ? Faut-il regretter d'avoir accueilli ce grand équipement par une fête joyeuse ? Si vous aviez été présent lors de cette inauguration au service de milliers de Clamartoises et Clamartois, vous auriez pu apprécier la satisfaction de nos concitoyens. Quant au théâtre, puis-je espérer que vous vous réjouissez de son succès ? L'effort de communication y contribue efficacement. Pourtant je n'ai pas de chance car j'y vais une dizaine de fois par an et je ne vous y ai jamais rencontré encore. Dommage,  l'équipe du théâtre travaille pour vous comme pour tous les habitants.

Je ne sais pas comment vous estimez les moyens disponibles par agent de la Ville, mais si vous partez de la proportion du budget de fonctionnement non consacrée aux frais de personnel j'estime que c'est dénué de signification. Par exemple en 2011 la Ville reprend la gestion des parkings souterrains en régie directe. Nous le faisons parce que nous prévoyons que cela générera des économies : en gros, le budget de personnel augmente de 170 k€, alors que le budget hors personnel diminue de 230 k€ environ. En termes de moyens disponibles par agent, cela n'a aucun effet !

Pour éviter de lasser les lecteurs de votre blog, je me contenterai pour terminer de deux exemples. Vous soulignez la croissance de la part de la rémunération des agents non titulaires de 2010 à 2011. Mais vous en connaissez parfaitement l'origine, parce que je vous l'ai indiquée en Commission des Finances : en 2011 la rémunération des agents accompagnateurs de la restauration scolaire a été imputée à la Ville (pour gagner en transparence et en précision du suivi) alors qu'auparavant cette rémunération transitait par la Caisse des Ecoles (nature 657361). Lorsqu'on corrige ce changement de périmètre, la part relative allant aux non titulaires ne varie plus du tout d'une année sur l'autre.

Vous notez la diminution (82 k€) des versements aux organismes de formation. Mais en 2011 nous ne comptabilisons plus les 90 k€ des cours du soir, puisque ces cours ont été repris en interne (ce qui coûte moins cher à la Ville !). De plus, 50 k€ de formation aux nouveaux logiciels en 2010 n'ont pas été reconduits. La différence nette est inférieure aux 140 k€ ainsi économisés, parce qu'on a fortement accru les montants consacrés aux formations en sécurité. Dommage que vous n'ayez pas demandé des détails en Commission des Finances, vous savez que je vous les aurais fournis très volontiers et cela vous aurait évité d'avancer des comparaisons de chiffres qui déforment, là encore, la réalité.

L'enfouissement de la ligne THT ? Nous le voulons absolument, et nous souhaitons que cette dépense soit massivement prise en charge par l'organisme (ERDF) qui a la mission et les moyens de le faire. L'objectif du Maire de Clamart est d'obtenir les meilleures conditions au bénéfice des  contribuables clamartois. Vous savez que Philippe Kaltenbach est un excellent négociateur (Il l'a montré notamment dans le cas de la passerelle sur la F118 !) ; j'ai la conviction qu'il parviendra à ses fins et que nous obtiendrons un enfouissement à des conditions équitables.

Votre décision de rejeter le budget n'est pas surprenante, ni anormale. Mais pourquoi l'étayer par des arguments dont vous voyez bien qu'ils ne sont pas bons, et auxquels, franchement, je pense que vous ne croyez pas vous-même ?

Le budget primitif de la Ville est cohérent avec quelques idées simples. Nous nous méfions des dérives du libéralisme et de ses échecs cruels ; nous voulons que la puissance publique soit forte, régulatrice mais aussi active ; nous lui assignons la mission de promouvoir la solidarité, et de contenir les inégalités qui explosent et sont devenues des injustices.

Je crois que c'est au niveau de tels principes que les divergences sont profondes ; cela aurait pu justifier votre désaccord avec ce budget sans qu'il soit besoin de frôler la mauvaise foi.

Mais votre démarche est-elle le résultat de convictions personnelles ?. J'ai peur que dans la vie politique vous n'ayez eu de mauvais mentors au départ : auprès de P. Pémezec et de ses proches, vous avez été formé aux propos agressifs, à la déformation de la réalité, et j'en passe. Ce sont des influences dont on a du mal à se débarrasser. Courage !

Votre dévoué,

Ph. Waldteufel

  

1 Comment

  1. Amstragram dit :

    Quand on sait que l’UMP a pour modèle dans le 92 la gestion des Balkany à Levallois Perret, ville la plus endettée de France et des plus mal gérées, par des élus que l’honnêteté et la probité n’étouffent pas, on ne doit pas être surpris des élucabrations du rprésentant clamartois de ce parti.
    Une question : l’UMP préférerait peut être que la Ville vende les terrains de sports à une société privéee plutôt que de le mettre à disposition des clubs clamartois, comme le font Le plessis et Boulogne en irant les sportifs amateurs de leur ville en périphérie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *