Béclère : l'autonomie de l'hôpital préservée
30 novembre 2010
Santé : Les "mauvais" voeux du Président de la République
20 janvier 2011

L'hôpital public dans la tourmente

1 La situation de l’AP-HP est de plus en plus préoccupante. Semaine après semaine, des situations de tension extrême se répètent : Le week-end dernier plusieurs hôpitaux, Cochin, Kremlin-Bicêtre et Louis Mourier, ont été contraints de refuser des admissions en réanimation.

Il y a peu la direction de l’AP-HP prévoyait de réduire les capacités des services chirurgicaux d’urgence la nuit, les week-end et les jours fériés dans les hôpitaux de la région parisienne.

2 Ces graves dysfonctionnements mettent en cause une nouvelle fois l’égalité d’accès aux soins pour tous. Je dénonce cette politique de restriction des moyens qui se traduit concrètement par le non accueil de certains patients.

Alors que s'annonce la suppression de 3 à 4000 postes sur la période 2010-2014, cette crise démontre une fois de plus les effets pervers de la tarification à l’activité et de la volonté d'aligner le secteur public sur le secteur privé, alors que leurs contraintes ne sont pas les mêmes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *