Effectifs du lycée Monod : Rencontre avec le rectorat
9 décembre 2010
Loi SRU : 10 ans après
13 décembre 2010

Ne pas vendre la peau de l’ours…

1 Je suis heureux d’apprendre que le Conseil d’Etat a jugé nécessaire d’examiner avec intérêt les arguments présentés par Jean-Paul Huchon en réponse aux curieuses conclusions du rapporteur public qui sollicitait l’annulation de son élection à la présidence de la Région Ile de France.

Les élus UMP qui avaient aussitôt brandi l’avis d’un seul homme pour enterrer Jean-Paul Huchon constate aujourd’hui qu’ils ont été un peu vite en besogne. Le Conseil d’Etat a en effet décidé de réexaminer cette affaire portée par un militant de l’UMP, probablement téléguidé par l’ex tête de liste de la Majorité présidentielle, Madame Pécresse, qui ne semble pas avoir eu le courage d’assumer cette démarche alors que ses listes ont été très largement battues par celles de la Gauche avec plus de 400 000 voix d’avance.

Nombreux sont ceux d’ailleurs qui, même hors de la Majorité régionale, cachent difficilement leur gêne devant ce recours. Monsieur Karoutchi, élu de la Droite au Conseil Régional depuis plus de 15 ans, n’a l’air de comprendre ni le sens ni le fondement de cette remise en cause du verdict des urnes. Le préfet de la Région Ile de France, qui ne passe pourtant pas non plus pour un socialiste invétéré, déclare regretter les conclusions d’annulation proposée.

Pour ma part, je ne doute pas que la raison l’emportera ces prochains mois. La Région Ile de France mérite mieux que ces basses vengeances.

1 Pour l’heure, les élus de la majorité régionale poursuivent leur travail, loin des querelles de pouvoir de quelques concurrents malheureux : Nous continuons d’oeuvrer pour moderniser notre réseau de transports publics avec la livraison cette semaine des premières nouvelles rames du RER B et les discussions qui se poursuivent autour du projet « Arc Express ». La Région se montre aussi à la fois solidaire, avec notamment l’ouverture de maisons relais à Clamart et à Asnières, et dynamique en soutenant par exemple la création des pépinières d’entreprise. Dans le cadre de ma délégation aux affaires européennes et internationales, j’ai obtenu le mois dernier le déblocage d’une enveloppe de 150 000 € en faveur de la lutte contre le Choléra en Haïti.

C’est donc avec sérénité que je poursuis ma tâche, aux côtés de Jean-Paul Huchon, sûr de notre légitimité et de notre respect de la loi.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *