190 stations Autolib' financées par le Conseil Régional
25 novembre 2010
RER B : Mise en service des nouvelles rames
7 décembre 2010

Elections régionales 2010 : recommandations scandaleuses du rapporteur public du Conseil d'Etat

1 Je suis scandalisé par les conclusions du rapporteur public du Conseil d’Etat qui propose l’annulation de l’élection de Jean-Paul Huchon ainsi que le rejet de son compte de campagne au motif qu’il aurait bénéficié d’une campagne promotionnelle de la Région sur les transports en commun et l’emploi des jeunes.

La Région Ile-de-France organisait pourtant chaque année, dans les mêmes proportions, ce type d’information.

Je constate que le jour même où le magistrat recommandait cette annulation, le Conseil d’Etat rejetait justement un recours de l’U.M.P contre les élections régionales en Pays de la Loire considérant que les campagnes d’information critiquées par l’opposition étaient régulières et sans incidence sur le résultat des élections, comme il l‘avait aussi précédemment fait pour la Région PACA le 4 octobre dernier.

J’attends sereinement la décision du Conseil d’Etat, vu le rejet précédent pour les mêmes motifs des recours de l’U.M.P contre les élections en PACA et dans les Pays de la Loire, d’autant que les élections régionales ont été emportées par la liste de Jean-Paul Huchon à 57%, c'est-à-dire à plus de 400 000 voix d’écart contre Valérie Pécresse. 

2 Ces conclusions d’annulation sont encore plus choquantes quand on se rappelle que, publiquement et sans aucune vergogne, la campagne électorale de l’UMP en Ile de France a largement été conduite avec les moyens de l’Etat : Monsieur Sarkozy orchestrait les thèmes de campagne imposant le sujet du "Grand Paris", animait l’équipe de Valérie Pécresse, convoquait les têtes de listes départementales pour les recadrer vertement. Le véritable Q.G de campagne de Madame Pécresse était situé à l’Elysée : Le gouvernement faisait passer des spots publicitaires pour le "Grand Paris" sur France 3 Ile de France et le Chef de l'Etat donnait des interviews sur le "Grand Paris", tout cela à quelques jours des élections de mars 2010…

Il est clair que les Franciliens ont nettement montré leur préférence pour la liste conduite par Jean-Paul Huchon, notre majorité et nos projets à 57%, rejetant l’équipe du Président de la République. Monsieur Sarkozy est déjà passé outre avec la loi sur le "Grand Paris", il serait inconcevable que le Conseil d’Etat prive notre région de son Président. Je fais confiance au Conseil d’Etat pour faire preuve de raison et appliquer le droit justement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *