Soutien aux agents grèvistes de l'hôpital Béclère
4 octobre 2010
Pour la mémoire de Hrant DINK
6 octobre 2010

Banquet républicain de l’AMC

1 

Samedi 2 octobre, l’Association des Musulmans de Clamart a tenu son traditionnel banquet républicain au sein de la salle des fêtes Hunebelle. La présence commune des élus et des représentants des différents cultes, quelques jours après la fin du ramadan qui est la grande fête de l’Islam, prouve que la religion musulmane trouve maintenant toute sa place dans notre société. Continuons donc de nous garder de tout amalgame entre l’Islam de France et des pratiques d’un autre âge ou d’autres continents.

Aujourd’hui, malheureusement, le Gouvernement s’emploie à brouiller les cartes, manipuler les peurs et fait ainsi le jeu de l’extrémisme. La semaine passée, comme l'avait souhaité le Président de la République, l’Assemblée Nationale a adopté le principe de déchéance de nationalité pour les meurtriers d’agents titulaires de l’autorité publique.

 

2 

On voit bien la philosophie nauséabonde de ce projet. Il y aurait des Français de fraîche date ("des français de papier" comme disait le Président du Front National dans les années 80/90) qui pourraient être déchus de leur nationalité et les « vrais » français qui, eux, ne seraient pas exposés aux mêmes sanctions…

Le Parti présidentiel, dans la course effrénée qu’il se livre avec le FN, semble perdre la maîtrise de l’intolérance qu’il génère. La semaine passée, un débat intitulé : « Immigration, Islamisme, la France menacée ? » devait se tenir au siège parisien de l’U.M.P. Un groupuscule baptisé « La France Libre », proche du parti de M. Sarkozy, était à l’origine de cette déplorable manifestation. Celle-ci a du être annulée à la dernière minute par l’U.M.P devant le tollé qu’elle provoquait.

 

3 

Le texte sur l’immigration examiné la semaine passée, le cinquième en 7 ans, en s’en prenant désormais à l’égalité des citoyens devant la loi, est le texte de trop. Chacun sait que cette loi est inconstitutionnelle car depuis la Révolution française et la fin des privilèges, tout homme condamné l’est avec la même peine. Une fois de plus, la politique de M. Sarkozy et de son gouvernement se résume à des gesticulations qui visent à exacerber un populisme primaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *