Réforme territoriale : Le Gouvernement veut passer en force
13 septembre 2010
Sarkozy, l'Europe et l'image de la France
17 septembre 2010

"Bouclier fiscal" : 120 millions € supplémentaires versés en 2009

1 Alors que le Gouvernement prépare pour 2011 un budget d'une rigueur exceptionnelle, le Ministère du Budget révèle que le "bouclier fiscal" a coûté 120 millions € supplémentaires à l'Etat l'an passé par rapport à 2008. 680 millions € y ont été consacrés en 2009.

Pendant que le Président de la République appelle tous les Français à consentir d'importants efforts pour rétablir l'équilibre de nos finances publiques, dont le déficit est pour moitié imputable à la politique de cadeaux fiscaux mise en oeuvre par l'UMP depuis 2002, les 1 000 contribuables français les plus aisés ont bénéficié en moyenne d'un chèque de 360 000 € du Trésor Public. En 2008, Mme Bettencourt a même perçu 30 millions € de l'Etat au titre du "bouclier fiscal".

A l'image de sa réforme des retraites, M. Sarkozy demande aux Français d'accepter de faire des sacrifices. Mais ce que nous refusons, c'est que ces efforts ne soient pas équitablement répartis. Restons mobilisés pour réclamer la suppression de ce dispositif fiscal injuste.

 

1 Comment

  1. Bach dit :

    Et tout ça pourquoi ?
    On nous avait expliqué
    – que ce sont surtout les cadres qui seraient bénéficiaires, or ce sont les plus riches fortunes de France qui reçoivent 90% de ces 700 millions;
    – que les riches expatriés allaient revenir, or ils sont rares et encore leur retour ne serait même pas lié au bouclier fiscal. Bercy en tout cas refuse de répondre à cette question, allez savoir pourquoi;
    – que les riches allaient utiliser ce supplément de revenu disponible pour investir dans les entreprises en France, consommer des produits français et ainsi relancer l’économie. Or il n’en est rien, ces 700 millions sont essentiellement épargés et mis à disposition de la finance. Bref, ils alimentent la bulle spéculative surtout.
    Un échec économique, un désastre social, une gabegie idéologique.
    Même le slogan caricatural « tout pour les riches » en devient vrai avec Sarko. Un exploit!
    Manu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *