La loi NOME menace le service public de l'énergie
14 septembre 2010
Soutien aux agents grèvistes de l'hôpital Béclère
4 octobre 2010

Les limites de la Police du "Grand Paris"

1 La Police d'agglomération du Grand Paris, créée il y a un an par le Gouvernement, consiste à placer les effectifs de Police de la Capitale et des départements de la petite couronne (92, 93, 94) sous l'autorité unique du Préfet de Police de Paris.

Censée rendre la lutte contre la délinquance et la criminalité plus efficace, elle sert aujourd'hui surtout à essayer de masquer la réduction des effectifs de Police au sein des commissariats. 11 000 suppressions de postes sont déjà intervenues depuis 2007 et 3 000 supplémentaires sont programmées jusqu'en 2012.

Cette nouvelle force "de projection", de Paris vers sa banlieue, résume bien les limites de la politique sécuritaire de M. Sarkozy. Les Policiers sont envoyés dans des quartiers qu'ils ne connaissent pas et surtout, ils n'y demeurent pas. Tout le contraire de la Police de proximité mise en place à l'époque par les socialistes et Lionel Jospin.

Les policiers ont ainsi de moins en moins d'ancrage sur le terrain. C'est aujourd'hui un des principaux motifs de l'échec de la politique du Chef de l'Etat dans le domaine de la sécurité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *