Le Conseil général entrave la réalisation de logements sociaux dans le 92
21 décembre 2009
Affaire Clamart Habitat/Conseil Général : M. Devedjian devrait réviser son droit avant de crier victoire
17 mars 2010

La Région soutient activement le logement étudiant

Weil J’ai participé hier à l’inauguration de 155 nouveaux logements étudiants à Boulogne-Billancourt. La Région, bien que le logement étudiant ne fasse pas partie de ses compétences, a largement contribué (plus d’un million d’euros)  au financement de ce nouveau programme.

 

Devant l’ampleur des besoins, le Conseil Régional a en effet décidé de faire preuve d’un grand volontarisme dans ce domaine.

 

Avec 17 universités et plus de 350 établissements d’enseignement supérieur non universitaires, l’Ile-de-France compte environ 600  000 étudiants. Des étudiants qui sont confrontés, comme un nombre croissant de franciliens, à la forte hausse des loyers au sein du Parc Privé. Se loger est bien souvent pour eux un « casse-tête ».

 

Depuis 2004, la Région a contribué à la réalisation de 7 133 places dans notre Région.

 

20 millions d’euros sont alloués chaque année en faveur du logement des jeunes.

 

Cette intervention du Conseil Régional, en dehors de son champ de compétences, est notamment rendu nécessaire par le désengagement de l’Etat qui, contraint par ses déficits et les priorités qu’il s’est fixées, doit mener une politique de rigueur dans le domaine du logement étudiant…

 

Nous devons pourtant redoubler d’efforts car les besoins demeurent très importants en Ile-de-France.

Il convient donc de bâtir, mais aussi de ne pas démolir.

Jean Devant l’urgence, la population étudiante ne pourrait comprendre que la priorité est à la démolition de structures déjà existantes, même vétustes. C’est tout particulièrement le cas pour la plus grande résidence Universitaire d’Europe, la résidence Jean Zay d’Antony.

 

Depuis 2008, le Conseil Régional a inscrit chaque année, à titre exceptionnel, 2 millions d’euros pour la réhabilitation de ses bâtiments. Le 17 décembre dernier, le Conseil Régional a voté une autorisation de programme de 20 millions d’euros en faveur de sa sauvegarde.

 

Tous les acteurs concernés par l’avenir de la résidence universitaire d’Antony, Etat, Région, Conseil Général, CA des Hauts de Bièvre, CROUS et associations étudiantes doivent travailler ensemble pour préserver Jean Zay.

 

En attendant, la Région agit. Le Conseil Régional a adopté au mois de novembre dernier son schéma régional du logement étudiant qui recense les besoins en Ile-de-France.

 

Ce plan d’action vise à créer 25 000 nouveaux logements à l’horizon 2020, soit un rythme très élevé de 2 500 nouveaux logements par an. Grâce à cet effort sans précèdent, la capacité d’accueil de l’Ile de France en terme de logement étudiant sera doublée en passant de 25 000 à 50 000 logements.

Pecr Madame Pécresse, la Ministre candidate UMP aux régionales en Ile de France, était présente lors de cette inauguration.

 

Je suis surpris de constater que, quand « Pécresse la ministre » détruit des logements étudiants à Antony, « Valérie la candidate » en inaugure d’autres largement financés par la Région présidée par Jean-Paul Huchon (la subvention du Conseil Régional est deux fois plus importante que celle de l’Etat, alors que le logement étudiant est de sa compétence et non de celle de la Région).

 

J’observe aussi que, quand « Pécresse la ministre » asphyxie financièrement les CROUS et souhaite construire des logements gérés par des opérateurs privés, « Valérie la candidate » se rend dans des logements dont la gestion a été laissée au CROUS, seul opérateur public de la vie étudiante en mesure de garantir un loyer faible et la prise en compte de critères sociaux dans l'attribution des logements.

 

Cette attitude ne doit pas masquer le véritable projet de la candidate Valérie Pécresse : un projet marqué par la régression sociale et le recul des services publics. Je me félicite de l’investissement du Conseil Régional depuis plusieurs années dans ce domaine, et le choix de maintenir la gestion de ces logements par les CROUS, seule garantie d’une réelle justice sociale dans l’accès à l’enseignement supérieur.

4 Comments

  1. Daniel d'Amato dit :

    L’UMP est complètement schizo!

  2. Gaël dit :

    Quelle Energie !! on sent la Force de la jeunesse avec vous très probablement, il faut lutter comme cela avec honneur, respect, esprit Chevaleresque des Archanges , avec vous Monsieur le Maire et avec la Jeunesse !!
    (publish or don’t publish comme vous voulez e tout cas je vous envoie la Force des Volcans du Cantal***)
    cordialement.

  3. Gaël dit :

    Quelle Energie !! on sent la Force de la jeunesse avec vous très probablement, il faut lutter comme cela avec honneur, respect, esprit Chevaleresque des Archanges , avec vous Monsieur le Maire et avec la Jeunesse !!
    (publish or don’t publish comme vous voulez en tout cas je vous envoie la Force des Volcans du Cantal***)
    cordialement.

  4. l'Etudiant dit :

    Et pendant ce temps, je lis que le conseil général des hauts de Seine va priver la fac de Nanterre de sa subvention (900 000 euros) mais continue de financer la Fac Pasqua privée de 10 Millions.
    Vous croyez que c’est une sanction contre la Fac publique pour ne pas avoir donné à Jean Sarkozy un diplome de droit et pour acoir sanctionné l’autre fils Sarkozy pour avoir triché aux examens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *