Régions PS : les comptes fantaisistes de l’UMP
28 décembre 2009
2004-2010 : Votre Région en action
18 janvier 2010

Régionales 2010 : Présentation de la liste PS/PRG/MRC/MUP du 92

Liste 1 

Les candidats de la liste PS/PRG/MRC/MUP que je conduirai aux prochaines élections régionales dans notre Département s'étaient donnés rendez-vous hier matin à Nanterre pour leur présentation à la presse.

Cette liste renouvelée, qui intègre une majorité de candidats issus de villes où la Gauche est minoritaire, témoigne de notre volonté de conquête dans les Hauts-de-Seine.

Le discrédit de l'UMP dans notre département est flagrant. A une politique injuste et clanique, s'ajoute depuis l'élection de M. Sarkozy à l'Elysée, une ingérence permanente de la Présidence de la République dans les affaires alto-séquanaises qui renvoie les élus locaux UMP au rang de simples figurants.

La Gauche peut espérer une nouvelle bonne surprise, après les victoires aux municipales à Asnières et Colombes en 2008, au soir du 21 mars 2010.

Outre cette perte de vitesse de l'UMP dans les Hauts-de-Seine, la Gauche peut bien sûr s'appuyer sur le bilan de la Majorité sortante. Les comptes fantaisistes sur la gestion de la Gauche, notamment sur la fiscalité, qu'essaye péniblement de relayer la Droite, ne parviendront pas à entamer le crédit que le Conseil Régional a acquis depuis plusieurs années auprès des franciliens. 

Liste 2 copie 

Les projets que nous portons pour l'Ile de France en terme de Transports, de Logements, d'Environnement ou encore de Développement Economique contrastent avec ceux défendus par l'UMP, notamment dans le cadre du "Grand Paris".

La Gauche s'emploie à créér une Région solidaire, au développement équilibré et réparti sur l'ensemble de son territoire, dotée de transports collectifs qui répondent aux véritables attentes des franciliens.

L' UMP s'entête dans des projets pharaoniques comme le développement intensif du quartier de la Défense, déjà au bord de l'asphyxie, ou le projet de "super métro" de M. Blanc qui ne satisfera qu'une minorité d'usagers (5%) dans le cadre de déplacement travail/travail et ce, pour un coût prohibitif (plus de 30 milliards €) qui pénalisera tous les autres projets de transports collectifs en Ile de France.

Retrouvez ci-dessous l'article du Parisien de ce jour :

Téléchargement Le Parisien du 14.01.10

Le-Parisien-14-janvier-2010-Le-ps-se-prend-a-rever
 

1 Comment

  1. Benoit dit :

    MUP? Que signifie ce sigle?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *