Armistice du 11 novembre 1918
10 novembre 2009
Jean Paul Huchon à Clamart
13 novembre 2009

Congrès des Maires de France : M. Sarkozy se dérobe encore !

Association_des_maires_de_france  Alors que les projets de réformes des collectivités territoriales et des finances locales du Président de la République ne manquent pas de susciter la colère des élus de Gauche et de Droite, M. Sarkozy vient d'annoncer qu'il ne se rendrait finalement pas au 92ème congrès de l'association des Maires de France, qui se tiendra du 16 au 19 novembre à Paris.

Craignant probablement leur colère et leurs protestations, M. Sarkozy privera donc ainsi les maires d’un véritable échange républicain.

 

Il a en effet jugé préférable de convoquer les présidents des associations de Maires à l’Elysée le vendredi 20 novembre.

 

Devant cette nouvelle dérobade, les élus socialistes ont décidé qu’ils ne s’y rendraient pas et invitent M. Sarkozy à assumer les responsabilités de sa charge et à venir dialoguer avec les maires le 17 novembre.

 

Face aux menaces que font peser les réformes du Président de la République, il faut rester mobilisé.

 

Le projet de suppression de la Taxe Professionnelle, qui sera effectif dès l’année prochaine, aura notamment de lourdes conséquences sur la pression fiscale des ménages : avant la réforme, les entreprises payaient 52% des impôts locaux perçus par les communes et les intercommunalités, contre 48% pour les ménages.

Avec la suppression de la taxe professionnelle, la part des ménages va bondir à 73 % ! Les ménages vont une nouvelle fois devoir payer pour les réductions d’impôts que Nicolas Sarkozy consent aux entreprises.

4 Comments

  1. Jeannette dit :

    De toute façon vous mesurez plus d’1,90, vous n’auriez pas été invité. Le casting de Sarkozy précise bien : pas plus d’1,60! Rien à regretter.

  2. Odette Bernède dit :

    Au delà des critiques déjà bien connues contre la réforme de la taxe professionnelle des villes, il faut aussi dire que la réforme des modes de scrutins est une réforme réactionnaire qui va remettre en cause gravement la parité dans les organes élus des conseils généraux et des conseils régionaux.
    De nombreuses femmes de tous bords se sont déjà organisées pour dénoncer ce projet rétrograde : Marie Jo Zimmermann, Michèle André et Françoise Vilain sur le site de l’obervatoire de la parité.
    http://www.observatoire-parite.gouv.fr/espace_presse/communiques/pdf/CP_PL_reformeterritoriale231009.pdf
    Je sais bien qu’à droite chez nous, où la femme en politique n’existe que comme une potiche, cela n’a pas d’intrêt, mais je veux croire que dans les autres mouvements politiques ce message sera entendu pour sauvegarder un acquis qui s’est révélé nécessaire à la démocratie : la parité dans les assemblées élues.

  3. circée dit :

    Vous avez tout à fait raison de le souligner : il faut signer cette pétition.
    C’est une atteinte de plus à la place des femmes dans notre société française.
    Grave, parce qu’elle fera disparaître peu à peu ce qu’en politique nous avons eu tant de mal à imposer : notre présence certes, mais nos valeurs et également une conception et des méthodes de travail différentes.
    Et comme nous sommes encore loin de les avoir imposées, malheureusement,on ne peut qu’être profondément révoltées et j’espère que nos élus hommes nous rejoindront nombreux.
    A clamart, en tous les cas, c’est fait.
    Isabelle Rakoff

  4. Nath dit :

    Avez vous remarqué l’absence cruelle de femmes parmi les chefs UMP dans les environs : au Plessis, un homme, à Châtillon, un homme, à Clamart, un homme, à Fontenay aux Roses une femme chapotée par un homme!
    On se souvient aussi qu’ils avaient tous fait bloc derrière leur candidat Karoutchi contre Pécresse. Evidemment, depuis, ils veulent tous être sur la photo!
    Bref, tout cela nous montre combien l’UMP est attachée à la partié et à la présence des femmes en politique : comme dirait Hortefeux, une femme ça va, c’est quand il y a en plusieurs que ça va plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *