Un appel de chrétiens engagés en faveur du logement social
6 mars 2008
Icade envisage de vendre ses logements "non rentables"
19 janvier 2009

Budget Ville et Logement 2009: Nouveau désengagement de l'Etat !

Logement  Ci-contre, une "maison à 100 000€" comme l'Etat promettait en 2005 de voir construite un peu partout en France… Début 2008, on dénombrait seulement 4 réalisations sur les 20 000 escomptées.

Les fonds inscrits pour la Mission "Ville et Logement" chutent de 7% dans la Loi de Finances 2009. En outre, sous couvert de remise en ordre, l'Etat procède à un véritable "hold up" sur les fonds du "1%"… A l'arrivée, c'est une nette et durable diminution des crédits du logement.

Pourtant, Christine Boutin lancait il y a un an son "grand chantier" pour le logement en France. Sans doute était-ce un chantier de démolition?

Pourquoi l'Etat s'apprête t-il à rendre plus difficile la production des organismes HLM au moment où l'activité et l'emploi dans le domaine de la construction immobilière connaissent une dégradation très importantes du fait de l'explosion de la "bulle immobilière"?

Il faut au contraire soutenir l'effort des organismes HLM pour développer leur parc de logement. Dans ce secteur la demande reste très largement supérieure à l'offre. 

En effet, les orientations privilégiées par le Gouvernement vont considérablement pénaliser les 60% de francais qui sont éligibles au titre du logement social. Le nombre de logements sociaux programmés en 2009 est ramené à un volume total de 78 000 PLUS et PLAI (loyers les moins importants) au lieu de 100 000 pour 2008.

Nicolas Sarkozy a pourtant fait voter le Droit Au Logement Opposable (DALO)… Mais il ne donne pas les moyens à l'Etat d'acceder aux demandes des plus démunis!!

Les crédits du Logement social fondent donc littéralement de 800 millions d'euros à 550 millions, ce qui fait craindre, non seulement la baisse des objectifs de programmation, mais aussi la réduction de la subvention unitaire moyenne, alors que celle-ci permet déjà difficilement d'équilibrer les opérations.

Quand on sait que de nombreux francais consacrent souvent aujourd'hui la moitié de leur revenu au paiement de leurs loyers, je suis certain qu'ils goûteront ce nouveau geste en direction de leur pouvoir d'achat… Quant à ceux qui ne peuvent accéder à un logement digne du fait de l'insuffisance de leurs revenus, ils continueront de patienter dans la plus grande précarité.

4 Comments

  1. Guifette dit :

    Et, en plus, on va pomper les « excédents » du livret A ! Un mauvais coup supplémentaire contre le logement social…
    La droite locale se plaint de la politique du logement de Sud de Seine. Au contraire, moi je me réjouis que certaines Collectivités aient un sens de la solidarité plus développé que le gouvernement actuel…
    Guifette

  2. Laurent dit :

    Pas de problème en revanche pour la ville de neuilly : elle qui ne compte que 3% de logements sociaux, qui n’en construit que de très rares, devait payer cette année au titre de la solidarité avec les autres villes 2,6 millions d’euros.
    Mais c’était trop pour ces nantis, alors le préfet, sur instruction, a réduit l’amende, à 120 000 euros !
    Un rabais de plus de 2 Millions.
    Si vous avez un probléme pour votre ville ou pour construire des logements, demandez au préfet, il va vous arranger ça.
    Vous avez dit 2 poids 2 mesures ?
    Allons, allons….

  3. Jérôme Mély dit :

    Si monsieur Fillon réussit à faire appliquer sa dernière idée de réaffecter les excédents du Livret A au financement de l’économie, c’est cela de moins qui ira vers le logement social (vocation initiale du Livret A).
    Pourquoi ne pas réaffecter a la construction de logement sociaux une partie du fond de réserve des retraites (comme l’ont fait les hollandais) au lieu de le placer sur des fonds plus ou moins douteux comme l’a révélé le Canard; on y apprend qu’une partie du fond de réserve des retraites s’était retrouvé chez lehman brothers et qu’il avait subit une perte de 3 milliard d’Euros. On pouvait créer combien de logements avec 3 milliard d’euros.

  4. Simplet Le Jeune dit :

    Et pour toutes les familles qui survivent difficilement en attendant l’attribution d’un logement, et qui – légitimement – espéraient bénéficier d’une réattribution cohérente (taille de logement / composition du foyer / ressources) corrigeant des abus trop évidents, qu’ils se rappellent Coluche:
    « Expliquez-nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer. »
    Ceci-dit, les maisons à 100.000€, à Clamart… je n’ai pas entendu parler d’un projet dans ce sens!

Répondre à Guifette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *