L'Ile-de-France adopte son projet de schéma directeur (SDRIF)
26 septembre 2008
La Région va créér 2 600 emplois-tremplin supplémentaires
18 novembre 2008

Christian Blanc ou la tentation jacobine…

C.Blanc J'ai pu assister vendredi 26 septembre à l'Hôtel du Département à un grand débat sur l'avenir de l'agglomération parisienne en compagnie de mes homologues alto séquanais et en présence de Christian Blanc, secrétaire d'état en charge du développement de la région Capitale.

Monsieur Blanc est entré au gouvernement, au mois de mars, afin de permettre à la Droite de reprendre la main sur l'important dossier de l'aménagement futur de la Région Ile de France.

Le Conseil Régional, gouverné par une majorité de gauche et au sein duquel je siège, a en effet adopté, jeudi 25 septembre, le Shéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) qui engage l'avenir du bassin jusqu'en 2030. Un travail de concertation de 4 ans a été nécessaire auprès des élus locaux et des franciliens pour établir ce document.

L'Etat veut donc aujourd'hui, par le biais du secrétaire d'Etat Christian Blanc contester le projet rendu par les élus de la Région pourtant issus du suffrage universelle.

Le principal argument avancé la Droite est le pronostic de croissance pour l'Ile de France contenu dans le projet de SDRIF qui est actuellement de 2% L'opposition régionale et le gouvernement défendent une hypothèse de 4 à 5%. Absurde, dans la mesure où le développement de la Région Francilienne n'a jamais excédé 1.8% ces dernières années…

Christian Balnc s'est aussi attaqué, devant la commission économique de l'Assemblée Nationale, à deux grands projets de transports contenus dans le SDRIF.

D'une part, "Arc Express, métro de rocade autour d Paris qui doit traverser la petite couronne. M. Blanc juge qu'il n'est plus d'actualité, alors qu'il l'avait porté à l'époque de son passage à la tête de la RATP… D'autant plus surprenant que M. Bussereau, secrétaire d'Etat aux transports soutient "Arc express". Au regard des difficultés actuelles pour réaliser des déplacements de banlieue à banlieue, nous jugeons que ce projet de transport collectif est indispensable!

D'autre part, la rocade SNCF tangentielle, à laquelle l'ancien président d'Air France préfère le bouclage de la Francilienne… L'heure n'est plus au "tout voiture", mais à des modes de transports collectifs aussi écologique qu'économique!

Souhaitons que l'Etat et M. Blanc joue le jeu de la démocratie et ne retarde pas l'adoption du projet de SDRIF. La majorité régionale a toujours été à l'écoute des suggestions de l'Etat et attentive à ces grands projets d'aménagement afin que le développement de l'Ile de France se fasse dans l'équilibre et la cohérence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *