Défense du service public de La Poste
22 septembre 2008
Nicolas Sarkozy: Discours de Gauche, Actions de Droite (Suite…)
30 septembre 2008

Nicolas Sarkozy: discours de Gauche, actions de Droite!

Media-actu-image-175434-article-p Celui qui aimait citer Jaurès ou Blum durant la campagne de l'élection présidentielle avant de faire adopter, sitôt élu, le bouclier fiscal, connait de nouveau des dédoublements de personnalité…

Il s'est lancé jeudi 25 septembre, après un inquiétant silence de 15 jours, dans une attaque en règle contre "le capitalisme dévoyé", "ses patrons surpayés malgré leurs échecs", "ses spéculateurs responsable du "naufrage"". Un véritable réquisitoire contre "la loi de la jungle"!

Surprenant de la part de celui qui ne cesse de déreglementer du Droit du travail, affaiblir le système de protection sociale et les services publics, multiplier les cadeaux fiscaux en direction des contribuables les plus aisés…

Pour remedier à la crise, il fait l'inventaire de mesures floues, dont certaines ont déjà été adoptées mais n'ont jamais été suivies d'effets comme l'interdiction des "parachutes dorés" des patrons en cas de mauvais résultats de leurs entreprises (Loi TEPA 2007).

Ce nouveau catalogue de promesses se heurtera de toute façon aux importantes difficultés budgétaires de l'Etat qui devraient s'accéler avec le ralentissement de la croissance, voir même la récession. Second obstacle de taille, le poids des lobbys, si sensible notamment dans le cas de la rémunération des dirigeants. 

Le Président de la République a annoncé que l'Etat garantira la sécurité et la continuité du système bancaire et financier francais. 

Il est juste que les pouvoirs publics préviennent ainsi d'importantes faillites qui pourraient avoir de graves répercussions sur l'Economie francaise et que les petits épargnants francais ne voient pas le travail d'une vie réduit à néant… Mais il demeure profondément immoral, à l'instar de ce qui se produit aux Etats Unis, que les profits demeurent le lot de quelques uns, quand les pertes, elles, sont à la charge de tous, même des contribuables les plus modestes!

3 Comments

  1. Profitable dit :

    C’est l’essence même du capitalisme : la privaisation des profits, la nationalisation des pertes.
    Quant à la crise actuelle, ne nous leurrons pas : il s’agit en réalité d’une évolution du capitalisme financier, lequel existe depuis plusieurs décennies, que nous avons vu venir, que nous avons dénoncé et que la gauche voulait combattre.
    Pendant ce temps, la droite au pouvoir, en Europe et en France, (n’oublions pas que Sarkozy est au gouvernement de 1993 à 1997 et depuis 2002, qu’il a tout liberalisé et distribué les recettes fiscales aux rentiers)a poursuivi son travail de dérégulation.
    Il est bien temps de jouer les matamors du capitalisme financier!
    Que de la bouche !

  2. Popol dit :

    Vous citez l’exemple des parachutes dorés de la loi TEPA, complétement inefficaces, pour dénoncer les vrais actes de droite de Sarkozy, mais j’en connais un autre, beaucoup plus proche encore :
    La veille de son discours de Toulon, les députés UMP on rejeté un amendement socialiste à la loi sur l’intéressement qui devait permettre de subordonner l’octroi de stocks options à la conclusion d’un accord sur l’interessement de salariés de l’entreprise.
    Et que croyez vous que Sarkozy proposa le lendemain à Toulon ? Cette même mesure rejetée la veille.
    Et il ne se fout pas de nous avec ces discours ?
    Comment disait Dalida déjà ?
    Paroles, paroles, paroles…

  3. M.C. dit :

    Voilà déjà 6 mois que tout nous annonce une période de récession et que le gouvernement de Sarkozy, il y a encore une semaine, nous insulte pour ce constat (1er ministre et ministre de l’économie en tête, Président Sarkozy aux commandes).
    Et puis avec l’annonce de la descente aux enfers de l’économie mondiale, Sarkozy arrive, réunionite aigue à la ceinture, Actor Studio en action, et nous dit la crise américaine est devant nous, nous prédit le pire, et nous annonce que le chômage va augmenter, les crédits seront impossibles à obtenir, on nationalisera les banques (tiens, et pas Arcelor Mittal ? mais on privatisera la Poste ?)
    Et début août, les 41360 chômeurs en plus en France, c’est la crise de fin septembre qui les crée ?
    Non, c’est sa politique de favorisés et de démagogues qui en est la cause!
    De là à se dire qu’il exploite la crise mondiale pour se refaire une santé, il n’y a qu’un millimètre, que nous franchissons tous.
    Il nous prend pour des cons, n’est ce pas ?
    Et ne nous ressortez pas les 35h, il y a belle lurette que l’UMP en a fini avec cette répartition du travail, inutilement, et qu’aucune création d’emploi ou de richesse ne justifie ces assoupplissements au détriment de l’emploi et de la vie des français.
    Mais à l’UMP ils s’en foutent, seuls importent le libéralisme et l’absence de caracan pour les entreprises, les plus grosses bien sûr. les PME, c’est du menu fretin.
    A tchao, à l’ASSEDIC, si vous y avez encore droit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *