Appel du 18 juin
20 juin 2008
Le bureau de poste de La Plaine doit rester ouvert
22 juillet 2008

Sécurité : Clamart ville tranquille selon "Le Figaro"

Le quotidien "Le Figaro" qui ne peut – a priori – être taxé d'indulgence à l'égard de notre municipalité a publié un article sur la sécurité en Ile-de-France.

Il décrit la situation dans notre Région.

Voici ce qui est écrit à propos des Hauts-de-Seine : "En comparaison, il fait plutôt bon vivre dans les Yvelines, à Marly-le-Roi,
Saint-Germain-en-Laye ou Versailles ! Les Hauts-de-Seine font également figure
de privi­légiées, à Neuilly, Sèvres, Saint-Cloud et Clamart
(…)".

Une nouvelle fois, Clamart est citée comme l'une des villes les plus tranquilles de notre département, qui est lui-même l'un des départements les plus sûrs de France.

Voici donc un nouveau témoignage qui vient contredire ceux qui veulent faire peur à Clamart sur les questions de sécurité.

Comme vous le savez je reste néanmoins vigilant, notamment en demandant sans cesse de nouveaux effectifs pour notre commissariat, afin que cette situation perdure. La sécurité est donc bien une priorité de notre équipe municipale. Et les résultats sont là.

Lire l'article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/24/01016-20080624ARTFIG00276-l-le-de-france-concentre-les-deux-tiers-des-points-noirs.php

4 Comments

  1. mimi dit :

    Les Clamartois sont très conscients de la qualité de vie de leur commune : environnement, service, bois, école et sécurité.
    Si la délinquance zéro n’existe pas, l’expérience des uns et des autres montrent bien que nous vivons dans une ville plutôt tranquille.
    Il n’y a vraiment que la droite dure qui persiste à jouer de la peur pour tenter d’exister.
    Mais pendant les élections on a souvent entendu les Clamartois rejeté avec répugnance l’idée de la police municipale armée, pour un coût d’1 Million d’euros !
    L’argent public doit servir à autre chose à Clamart.
    Mais ne laissez pas les efforts se relacher, qu’il s’agisse des efforts du commissariat ou des efforts de la mairie et des associations dans le domaine de la prévention : c’est encore ainsi que l’on réussit le mieux à préserver la tranquilité publique.
    Mimi

  2. Sabrina dit :

    Mr Le Maire vous avez oublié une phrase, qui est :
    « Le Plessis-Robinson, l’une des rares communes franciliennes à avoir armé sa police municipale. »

  3. Laurent dit :

    quand on veut, on peut !
    il faut dire que nous avons la chance d’habiter une ville où il fait vraiment bon vivre, où l’authenticité est la règle et il n’est pas nécessaire de singer l’ancien temps.
    Seule la solidarité et le sentiment d’appartenir à une même collectivité peut souder les habitants au point de leur donner le sentiment d’appartenir à la même communauté.
    Il faut aussi ajouter que vous avez fait d’énormes efforts pour réconcilier les quartiers du Haut et du Bas Clamart afin de donner à tous les habitants le sentiments d’être membres de la même ville, ce que le droite a toujours refusé aux habitants du Haut Clamart (considérés soit comme des pestiférés, une charge, soit comme des clients privilégiés du discours ultra sécuritaire de la fange d’extrême droite de l’UMP).
    En clair, je crois que nous devons beaucoup à votre politique de réconciliation et de respect en matière de sécurité.
    Evidemment, nous ne devons pas oublier les personnels du commissariat de Clamart qui font ce qu’ils peuvent pour assurer la sécurité dans notre ville.
    Cordialement,
    Laurent

  4. Anonyme dit :

    Cher « Mimi »,
    vous parlez peut etre pour vous mais sachez que certaines personnes dont moi même pensent que le zero délinquance n’existe pas ! cela 3 ans que nous avons des problèmes de voisinage, nous avons portés plainte plus d’une fois ET nous avons téléphonés plusieurs fois pour que la police se déplace et depuis 3 ans on attend encore !!!
    alors moi je dis : VIVE LA SECURITE A CLAMART !!!

Répondre à mimi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *