Analyse du scrutin de dimanche par Nicolas Domenach sur ITélé, et par BFM TV
28 janvier 2008
Le "Krach" de l'UMP, par Nicolas Domenach
30 janvier 2008

Et les effectifs de notre commissariat?

Policier J’ai appris que Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, vient tenir meeting à Clamart ce soir.

Comme le veut la tradition républicaine, je lui souhaite la bienvenue à Clamart.

Je lui rappelle également que les effectifs de notre commissariat de Police de Clamart sont passés de 130 à 100 fonctionnaires depuis 2002.

Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, était venu à Clamart en 2004 après l’agression d’un commerçant et avait promis une hausse des effectifs. Comme souvent avec Nicolas Sarkozy, les promesses sont restées… des promesses et nous n’avons rien vu venir.

J’espère que ce soir, Mme Alliot-Marie pourra annoncer 30 postes de policiers supplémentaires à Clamart et que ses promesses seront cette fois suivies d’effet.

Les beaux discours sur la sécurité doivent être concrétisés par des actes.

Je salue une nouvelle fois le travail effectué par nos policiers de Clamart. Malgré un manque d’effectif ils assurent leurs missions avec sérieux, professionnalisme et dévouement. Ils ne sont évidemment pas en cause dans le fait que l’autorité politique au Ministère de l’Intérieur ne leur donne pas les moyens d’effectuer leurs missions dans les meilleures conditions possibles.

Nous sommes évidemment avec eux pour soutenir leurs revendications de fonctionnaires supplémentaires au Commissariat de Clamart. Ils pourront d’ailleurs compter sur moi, lorsque je serai élu député, pour relayer avec encore plus de force, ces revendication auprès du ministère de l’Intérieur.

4 Comments

  1. Ponpon 92 dit :

    Si Mme Aliot-Marie est un Clamart c’est un bon moment pour les malfrats…
    En efeet, les 10 policiers (grand max) qui seront de service à ce moment seront mobilisés à la protection de leur ministre de tutelle!!
    Ce serait bien que la PolProx ne soit pas réservée aux ministres mais pour tous les citoyens.

  2. Laurent dit :

    On n’est pas près de les voir ces renforts : pour l’instant, les commissariats sont réquisitionnés par Sarkozy et ses ministres pour faire la campagne des municipales de leurs copains (Pau, Bordeaux, Colombes, Clamart), en essayant d’user jusqu’à la corde le thème de la sécurité si cher à Sarkozy, mais sans donner de moyens supplémentaires : n’oubliez pas que les caisses sont vides (Woerth a même dit aujourd”hui aux députés UMP : elles sont plus que vides !”).
    Et pendant ce temps, les baisses d’impôts pour les plus aisés, de charges des entrerprises, les cadeaux fiscaux ont été fructueux, merci pour eux.
    Quant aux autres qui ne bénéficient pas de ces privilèges, ils ont le droit de payer les franchises médicales, de continuer de travailler à temps partiel, de se voir imposer des horaires incompatbles avec la vie familiale, d’être radiés de l’ANPE, de continuer de toucher le RMI sans entrer dans les stats, de vérifier tous les jours les hausses de prix, de vivre dans des logements précaires ou inadaptés, trop chers, les petits retraités d’attendre l’arlésienne hausse de leurs pensions.
    Et on veut nous ajouter encore pour demain : la TVA sociale (dixit encore Attali, Besson et Eric Woerth).
    On dit comment à ces Messieurs qui nous avaient promis la lune en mai dernier ?
    On dit arrêtez! et pour cela on vote Philippe Kaltenbach dès dimanche.

  3. jeannot dit :

    Pour info :
    Besson anciennement cadre du parti socialiste
    Attali : conseiller de F Mitterand
    Le socialisme mene vraiment à tout ….. surtout à la trahison des ideaux !

  4. babeuf dit :

    Petit rigolot, jeannot.
    On est d’accord, sur les traitres, le PS en a produit pas mal même si nous n’en avons pas l’exclusivictié, il y en a eu à droite comme au centre.
    Et ce n’est pas réservé au niveau national avec Besson, passé de traître à fayot ; Sarkozy n’a rien inventé.
    A clamart, le jeu de la trahison de ce genre se joue depuis longtemps.
    Par exemple, ancien Clamartois, je me souviens d’un certain Daniel Elliot qui était au parti et qui, n’ayant pas réussi à avoir la place qu’il guignait sur la liste des municipales socialiste en son temps, il est parti chez l’UDF. Puis, il a soutenu l’UMP et aujourd’hui, on le retrouve soutien de la droite extrême et du “petit” directeur de cabinet du maire du Plessis (petit, c’est l’expression de Santini, je me contente de citer).
    De même, un autre socialiste évincé des premiers de liste en 1995 (je ne vous cite pas son nom, il ne vous dirait probablement rien), et battu aux élections internes du PS par Ph. Kaltenbach est allé rejoindre les supporters de l’ancienne équipe municipale (dont il votait à une certaine époque le budget alors qu’il étit dans l’opposition, ce n’était donc qu’une demie trahison, déjà!).
    Le problème n’est pas que certains socialistes trahissent, au moins ils n’agissent plus au sein du parti, c’est plutôt salutaire.
    Non, c’est que l’UMP les accueille à bras ouverts et valorise leur action : glorifier la trahison et les renégats, voilà qui laisse perplexe quant à la moralité de la droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *