Mon intervention lors de la réunion publique avec Bertrand Delanoé
25 janvier 2008
Merci !! Forte progression de la gauche sur notre circonscrition. L'UMP recule
28 janvier 2008

1er tour des élections législatives dimanche 27 janvier

Buletindevote Les bureaux de vote de Châtillon, Clamart, Fontenay-aus-Roses et Le Plessis-Robinson seront ouverts dimanche 27 janvier de 8 heures à 20 heures pour le premier tour de l’élections législative partielle dans notre circonscription.

Faites le savoir, répétez le autour de vous à vos parents, voisins et amis.

Lors d’une élection partielle, la participation au scrutin est un facteur essentiel de la victoire.

Pas une voix ne doit manquer dès dimanche pour qu’enfin un député de gauche soit élu dans notre circonscription.

Vous défendez vous aussi les mêmes valeurs d’éthique, de morale en politique, de démocratie, de liberté.

Vous êtes inquiets de la politique gouvernementale qui frappe d’abord les plus pauvres, mais aussi les classes moyennes, les cadres.

Vous ne comprenez pas pourquoi 15 milliards d’euros ont été donnés en cadeaux aux plus riches qui n’en avaient pas besoin, alors que maintenant le Président nous dit que « les caisses sont vides ».

Vous pensez que cet argent aurait dû être investi dans les entreprises, dans l’innovation, la recheche, le pouvoir d’achat, pour relancer la croissance.

Vous voulez sanctionner le gouvernement.

Alors servez vous de votre bulletin de vote dès dimanche !

Aucune voix ne doit manquer !

Je sais pouvoir compter sur vous, comme vous pouvez compter sur moi.

3 Comments

  1. revue de presse dit :

    cette fois, pour montrer ce que sont les candidats UMP (annulés et intérimaires) je vous livre l’article de backchich :
    http://www.bakchich.info/article2458.html
     »
    samedi 26 janvier 2008 par Hélène Constanty
    L’élection du député UMP Philippe Pemezec ayant été invalidée, un nouveau scrutin législatif partiel se déroule dimanche 27 janvier dans le sud des Hauts-de-Seine. Pour le remplacer, son allié Philippe Schosteck, le maire UMP de Chatillon, est en lice. Des élus très au fait des belles affaires de HLM du département
    Version imprimable Recommander à un ennemi
    Votre adresse email
    L’email de votre ennemi :
    Texte de votre message :
    Dimanche 27 janvier, une répétition générale des prochaines municipales aura lieu dans le sud des Hauts-de-Seine. Le député sortant, Philippe Pemezec, maire du Plessis-Robinson, a vu son élection invalidée par le Conseil constitutionnel. Ils ne sont que deux dans ce cas – Pemezec et le maire UMP de Chartres, Jean-Pierre Gorges – alors que 592 recours avaient été déposés devant le Conseil constitutionnel. Il fallait donc que la cause soit sérieuse. Pemezec s’est fait épingler, entre autres, pour avoir utilisé gratuitement un local communal pour y tenir sa permanence électorale.
    Le député invalidé, dont le fauteuil est remis en jeu, est l’un des éminents membres du « clan du président », les hommes des Hauts-de-Seine dans le sillage de Sarkozy. Mercredi dernier, il faisait partie du carré de fidèles convié par Sarko à boire une coupe de champagne à l’Elysée… aux côtés de Patrick Balkany, le maire de Levallois, ami de jeunesse du président et de Patrick Devedjian, qui a succédé à Sarkozy à la tête du département.
    L’homme qui se présente à la place de Pemezec le 27 janvier, fait partie, comme Balkany, Pemezec et Devedjian, du cercle des Pasqua’s boys, placés là où ils sont aujourd’hui par Charles Pasqua, dans les années 1980 : Jean-Pierre Schosteck, le maire de Chatillon, qui espère récupérer le siège de son camarade à l’Assemblée nationale, connaît par cœur le bréviaire de l’élu UMP des Hauts-de-Seine.
    Des marchés publics suspects aux HLM
    Un bréviaire dans lequel les HLM occupent une place de choix ! Jean-Pierre Schosteck est empêtré, depuis fin 2006, dans une vilaine affaire de fraude présumée aux marchés publics, passés par l’Office HLM de Chatillon, qu’il préside. La directrice générale de l’Office, Martine Hamet, était alors allée dénoncer au commissariat les malversations dont elle disait avoir été témoin. Elle a été aussitôt révoquée par le maire – décision suspendue par le tribunal administratif de Versailles. Cette dame est donc, depuis lors, payée mais interdite de séjour à l’Office. Et l’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nanterre suite à sa plainte n’a, pour l’instant, débouché sur rien. Selon Martine Gouriet, candidate socialiste suppléante aux élections législatives, qui est allée éplucher les comptes de l’Office : « les marchés publics de l’Office HLM, concernant les travaux d’entretien, sont systématiquement attribués sans appel d’offre. La directrice générale estime le préjudice à 1,5 million d’euros ».
    Philippe Pemezec, lui aussi, adore les HLM. Lui, son truc, c’est plutôt l’Office départemental des Hauts-de-Seine, un mastodonte qui gère 31 000 logements. C’est là qu’il a fait ses classes, au début des années 1980, en tant que reponsable de l’antenne de Bagneux. A l’époque bénie où l’OPDHLM était dirigé par le tandem de choc Patrick Balkany-Didier Schuller, qui deviendra célèbre pour ses frasques politico-judiciaires ! Une fois élu maire du Plessis-Robinson, Philippe Pemezec a eu une riche idée : il a acheté à l’Office le joli petit pavillon qu’il occupait. Une villa on ne peut mieux située, en bordure du parc Henri Sellier, le poumon vert de la ville. »

  2. Julien dit :

    Bonjour,
    je ne pourrai pas voter le week-end prochain, et j’aimerais pourtant que mon vote aille au candidat du Parti Socialiste.
    Est-il possible de donner procuration à une personne du PS local ?
    (Je vote à Châtillon)
    Merci.

  3. cysou dit :

    Pas de problèmes pour moi j’habite aussi à chatillon envois un mail sur le blog de M. Gouriet gouriet@wanadoo.fr, en lui précisant mon nom, indiques aussi tes coordonées afin que je puisse te contacter.
    Cyrille AZEMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *