Notre projet pour les législatives
23 janvier 2008
Pourquoi je m'engage, par Yannick Geffroy
23 janvier 2008

Pourquoi je m'engage, par Philippe Waldteufel

Philippew3 Qui je suis en quelques mots :

J’ai 66 ans, 3 enfants, et j’habite Clamart depuis 1984.

Je suis directeur de recherche émérite au CNRS et Chevalier de la légion d’honneur.

Pourquoi mon engagement aujourd’hui ?

Une collectivité ne peut pas se développer harmonieusement si chacun ne consacre pas une part de sa vie au service des autres.

Beaucoup le font dans un cadre associatif, et c’est très bien.

Personnellement, j’ai constaté que c’est dans le cadre de la gestion des affaires publiques que je me trouvais le plus à l’aise. C’est pourquoi j’ai rejoint le parti socialiste en 1995, et j’ai participé à l’aventure municipale en 2001.

La gestion d’une commune est un défi incessant : respecter le plus possible les opinions et les choix de chacun mais aussi exercer les responsabilités quand c’est nécessaire ; informer et tenter de convaincre mais se garder de tout dogmatisme ; soutenir les initiatives mais maintenir l’équité et renforcer le lien social ; répondre aux exigences du court terme sans toutefois se détourner du cap fixé par les enjeux et la vision à long terme…; en bref, dégager et faire prévaloir, en toutes circonstances, l’intérêt général.

Je suis convaincu que l’action politique, en dépit de toutes ses faiblesses, est une tâche noble et indispensable.

C’est ce qui me conduit en 2008 à faire partie de l’équipe « Avec vous pour Clamart« 

Philippe Waldteufel

9 Comments

  1. jeannot dit :

    Peut être etes vous celui qui a fait le rapport financier de la ville (diffusé sur le site de la ville) ?
    Auquel cas, j’ai le regret de vous informer que votre rapport financier presente des erreurs de debutant !
    Vous devriez le relire et refaire vos calculs !
    Je ne suis pas inquiet, ce post ne risque pas de passer .. puisque vous etes un directeur de recherche emerite !

  2. jeannot dit :

    Monsieur le Directeur de Recherche Emerite,
    Avez vous trouvé les erreurs qui se sont glissés dans le rapport financier 2006 de la ville de clamart ?
    L’une d’entre elles saute pourtant aux yeux.
    Une autre est un peu moins visible sauf pour un oeil exercé.
    En ce qui concerne la 2e erreur, elle ne peut être que volontaire. Alors plutôt que de mettre une tonne d’informations justificatives, ainsi que des tableaux et courbes de toutes les couleurs ….. il aurait eté preferable de presenter des choses « justes » ….
    La forme du rapport est donc fausse …. j’ose esperer que le fond n’est pas faux non plus !
    Mais puisque vous etes un Directeur de Recherche emerite, vous devriez retrouver ces erreurs de debutant !
    Ce qui est dommage, c’est que çà concerne l’année 2006 et que le rapport financier est déjà en ligne depuis quelques temps !
    Vous avez besoin d’aide ou je vous laisse chercher tout seul ?
    Bon courage
    Jeannot

  3. isabelle rakoff dit :

    Jeannot,
    votre post a bien été publié.
    je déplore des attaques personnelles ou des remarques déplaisantes de ce type, comme j’avais pu le noter pour Madame Pivin à qui l’on demandait de quoi elle était capable alors que cette dernière se présentait et exprimait ses motivations….
    Monsieur Waldteufel avec qui je travaille de puis 7 ans est connu de toutes et de tous pour son esprit méthodique, sa clarté et son honnêteté.
    Si vous déplorez des erreurs dans le bilan financier de notre ville ayez la courtoisie de bien vouloir les préciser tout d’abord.
    Par ailleurs ce sujet étant par nature et par objet largement évoqué en conseil municipal, je ne me rappelle pas avoir entendu l’opposition dire à Monsieur Waldteufel qu’il commettait des erreurs de débutant et donc égalementles services financiers de la ville qui apprécieront …
    Le site de la ville étant par ailleurs managé par le service communication, ce dernier, et je suis bien placée pour le savoir, n’a pas l’habitude d’écrire sans vérifier ses sources.
    et pour finir, je n’aurais pas la condescendence de m’attaquer aux personnes des autres listes, dont celle que vous allez soutenir, de cette manière qui revêt toutes les caractérisitques d’un manque de respect élémentaire dûe à la personne, soit à l’être humain.
    cordialement
    isabelle rakoff

  4. jeannot dit :

    Madame Rakoff
    Je suis tout à fait d’accord lorsque vous dites que ma remarque est deplaisante.
    Il n’y a pas de ma part aucune attaque personnelle, j’ai juste dit avoir remarqué une erreur importante dans les rapports financiers 2006.
    Plutot qu’une erreur, il s’agit d’une presentation qui omet (volontairement ou pas) un point significatif.
    Reprenez donc les rapports financiers (la synthese et le detail par directions) et vous comprendrez peut être pourquoi j’ai parlé d’une erreur de debutant.
    Dire que l’erreur est une humaine n’est pas un manque de respect. Mais jouer sur une presentation financiere avantageuse et optimiste, ce peut en etre un.
    Je ne sais si c’est vous qui etes responsable du service communication, mais sur ce point là aussi, il y a des remarques à faire. Remarques du point de vue economique et financier bien entendu.
    Cordialement
    Jeannot

  5. Nath en colère dit :

    Si ce monsieur Jeannot qui semble pourtant suivre de près la carrière de Philippe Kaltenbach ignore que Madame Rakoff est adjointe à la communication et aux droits des femmes, c’eset probablement qu’il n’est pas clamartois mais vient d’une commune voisine.
    Bien sûr, il va immédiatement prétendre l’inverse, crier être un clamartois depuis toujours, vous allez voir qu’il prétendra même avoir voté Kaltenbach en 2001 et ne pas savoir qui est Isabelle Rakoff pourtant sur la liste.
    Vraiment, les militants UMP du cabinet du maire du Plessis Robinson tentent tous les coups, même les plus ridicules.
    Peu importe, Monsieur Waldteufel a toute la confiance des Clamartois, il a montré que sa rigueur et ses compétences en gestion financière permettent de dégager des moyens d’action pour la ville, contrairement à ce qui avait été fait avant 2001 par Messieurs Delom et Léon : eux ils augmentaient les impôts sans rendre de services nouveaux aux Clamartois, vous, vous avez baissé les impôts et maîtrisé la pression fiscale tout en modernisant Clamart.
    Chapeau bas.

  6. jeannot dit :

    Merci Nath !
    A partir du moment ou on emet des reserves ou des critiques sur M. Kaltenbach ou un de ses principaux conseillers, on ne peut qu’etre du plessis et ump de surcroit ?
    Pour la confiance des clamartois, permettez moi d’attendre le resultat des elections municipales.
    Quand à la bonne gestion de la ville, relisez le bilan financier, il y a un momtant enorme sur une des lignes ….. ce n’est pas de la fiscalité, mais c’est bien pire !
    Ca vous gene qu’un simple citoyen sache lire un bilan financier ? et qu’il se rende compte que les commentaires sur la bonne gestion meritent d’etre nettement attenués ?
    Pas besoin d’etre ump ou du plessis … il suffit juste d’ouvrir les yeux !

  7. Bercy dit :

    Cher Monsieur Jeannot,
    vous me dites qu’il y a des erreurs dans le document mis sur le site, et c’est possible.
    Même comme directeur de recherche émérite, je travaille à plein temps (en sus de mon activité au service de la commune) et j’avoue que je n’ai pas le temps de tout relire.
    Je peux vous assurer en revanche que je prends beaucoup de temps pour construire et contrôler les documents budgétaires eux-mêmes.
    POur autant, cela me désole de publier des présentations contenant des erreurs. Mes collègues peuvent vous confirmer (ils le font d’ailleurs) à quel point je m’acharne, dans mes rapports en Conseil, à ce que la gestion budgétaire de la Ville soit compréhensible et claire pour tout le monde.
    Tous les ans, je présente à la population, avant présentation au Conseil, le débat d’orientation budgétaire. Cette réunion publique est annoncée dans le bulletin municipal. Tout le monde y est bienvenu, aucune question n’est esquivée. Venez-y à l’occasion.
    Bien cordialement.

  8. Guifette dit :

    Bravo isabelle, bravo Nath !
    Le premier mail de Jeannot est rempli de ce mépris et de cette condescendance que les militants de droite nous réservent à longueur de jours.
    Bien placé pour dénoncer des erreurs, tiens, si c’est un UMP, quand les comptes de campagne de son candidat sont rejetés par le Conseil Constitutionnel !!!
    Bien placé pour critiquer la gestion financière, si c’est un militant UDF, quand on se rappelle l’augmentation constante du taux des impôts locaux lors de leur propre gestion municipale (jusqu’à arriver en tête du département par un taux reccord) pour si peu d’équipement et des finances totalement déséquilibrées !!!
    Mépris, condescendance et aussi insinuations : voilà leurs réponses quand on essaie de discuter. Nous apportons des faits, ils répondent par des sous-entendus et des attaques personnelles… Dommage, la démocratie appelle plus de sérieux et de respect.
    Guifette

  9. jeannot dit :

    Puisque vous souhaitez des faits, je vais vous en apporter :
    1/ le test de coherence du rapport financier est faux (il s’agit là uniquement d’un calcul tres simple)
    -> s’il s’agit d’une erreur , c’est dû à un probleme de competence
    -> s’il s’agit d’un oubli volontaire, alors on peut se demander ce que cela sert à masquer !
    C’est facile de me dire que je suis de l’ump ou du plessis (ce qui n’est pas le cas d’ailleurs), alors que j’ai juste remarqué une erreur basique en controle de gestion !
    Est ce du mepris de demander que les calculs soient au moins juste ???
    La democratie signifie aussi sincerité des documents rendus publics !
    Ce qui est toutefois genant dans les reponses à ma remarque sur des aspects purement techniques sur un probleme de gestion … ce sont les reactions indignés de celles et ceux qui preferent justifier une erreur … plutôt que de l’admettre !
    Finalement, ce qui est inquietant ou rassurant, c’est que ceux qui sont responsables de ces tableaux n’ont toujours pas trouvé l’erreur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *