Grand succès du meeting avec François Hollande à Fontenay-aux-Roses
18 janvier 2008
Les Verts ne veulent pas envoyer à l'Assemblée Nationale un représentant du lobby du béton
22 janvier 2008

Pourquoi je m'engage, par François Soulabaille

Soulabaille3 Je souhaite tout d’abord me présenter en quelques mots :

J’ai 46 ans, je suis marié et ai 2 enfants scolarisés au collège et au lycée à Clamart.

Je suis fils d’un clamartois et d’une arménienne et clamartois moi-même depuis plus de 11 ans.

Chimiste de formation, j’ai travaillé au centre de transfusion sanguine de l’hôpital Percy pendant 5 ans. J’ai ensuite travaillé 16 ans à l’Assemblée nationale, comme simple agent tout d’abord, puis au fil des formations suivies, comme administrateur réseau, informaticien et webmaster. Après avoir renoncé à « travailler plus pour gagner plus », j’ai fait le choix de travailler moins pour gagner moins mais surtout vivre mieux. Aujourd’hui, je suis chargé de cours à l’université René Descartes Paris 5 et enseignant du campus numérique COMOR de Paris 5.

Je suis adhérent et militant Vert à Clamart. J’ai été président d’une association de parents d’élèves pendant 3 ans, j’ai quitté ce poste et toute responsabilité associative en septembre 2007. Je considère que l’engagement politique ne doit pas influencer l’engagement associatif d’un parent d’élève.

Il est nécessaire de poursuivre et de prolonger l’action menée depuis 6 ans par les élus Verts de Clamart. C’est pourquoi notre formation politique a choisi de présenter une liste d’union avec le PS. Trois points en particulier me conduisent à m’engager auprès de P. Kaltenbach :

° L’environnement et le développement durable.
Les thèmes de la préservation de l’environnement et du développement durable sont plus que jamais au cœur des préoccupations de nombre d’entre nous. Mais il y a une distance entre les fumeuses promesses et l’action que mènent les responsables politiques. Les réalisations menées par l’équipe sortante prouvent à elles seules que sa parole est suivie d’actes concrets.

° L’action sociale et culturelle :
Pour beaucoup de citoyens, l’écologie se résume à préserver la nature et à manger bio. Pour les Verts, il ne peut y avoir de réelle écologie sans tenir compte du caractère social de celle-ci. Qui pourrait prétendre qu’il suffirait de planter quelques arbres pour que tout aille bien dans les familles les plus démunies ? L’action sociale, menée par Philippe Kaltenbach et son équipe, doit être poursuivie, afin que le plus grand nombre de clamartois possible bénéficie d’un cadre de vie qui lui permette de s’épanouir et d’élever dignement ses enfants.

° La démocratie locale et participative :
Certes, on peut la critiquer, on peut lui trouver mille défauts de fonctionnement, on peut railler son efficacité, mais force est de constater qu’elle n’existe réellement à Clamart que depuis 2001 ! Autrement dit, Philippe Kaltenbach a mis en place ce qu’aucun autre maire à Clamart n’avait fait avant lui : donner la parole à tous les citoyens de Clamart. Il faut continuer sur cette voie… en l’améliorant si nécessaire.

Je n’ai pas la mémoire courte. Je n’ai pas oublié comment la municipalité précédente gérait Clamart quand je m’y suis installé avec ma famille. Je mesure les progrès accomplis et parce qu’il reste encore à faire j’ai choisi de m’engager en intégrant l’équipe « Avec vous pour Clamart »

François SOULABAILLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *