Fête de la Rose de la fédération PS des Hauts-de-Seine
19 octobre 2007
Arnaud Montebourg à Clamart le 18 décembre 2007
10 décembre 2007

Avec la droite, c'est "gagnez moins et payez plus"

1euro Le pouvoir d’achat est très légitimement au coeur des préoccupations de nos concitoyens.

Au delà des effets d’annonces de campagne électorale qu’en est-il réellement ?

C’est surtout rien pour le SMIC et les salariés du privé, rien pour les fonctionnaires, rien pour la prime de rentrée scolaire, rien pour les retraités !

– Dès le 1er janvier 2008, avec les franchises médicales, une taxe santé sera prélevée sur les ménages.

– Depuis le début de l’année, le prix du carburant a augmenté de 15 %, soit en moyenne 150 euros de plus par ménage.

– 780 000 personnes âgées paieront dès 2008 la redevance audiovisuelle, alors qu’elles en étaient jusqu’alors exonérées.

– Depuis cinq ans, les loyers augmentent en moyenne de 3 % par an et, pour un grand nombre de ménages, ceux-ci représentent plus de 40 % de leur revenu.

– Depuis l’été, le pain a augmenté de 8 %, les produits laitiers de 40 %. Le prix des volailles a augmenté de 7,5 % en un an. Aujourd’hui, consommer 400 grammes de fruits et légumes par personne et par jour coûte chaque mois 60 euros pour un couple et 115 euros pour une famille avec deux enfants.

Voilà les résultats de la politique menée par le gouvernement Fillon sous la conduite effective de Nicolas Sarkozy.

C’est pourquoi nous sommes nombreux à dire que le pouvoir d’achat il ne suffit plus d’en parler, mais qu’il faut l’augmenter !

Les socialistes proposent dix mesures prioritaires pour relancer le pouvoir d’achat :

1) une conférence sur les salaires pour augmenter le SMIC et les rémunérations, en liant l’exonération des cotisations sociales pour les entreprises à l’augmentation des salaires ;
2) un plan de rattrapage des traitements dans la fonction publique ;
3) une revalorisation immédiate de 5 % des petites retraites ;
4) la répercussion en faveur des consommateurs des marges obtenues par la grande
distribution sur les producteurs ;
5) une incitation fiscale pour faire baisser les prix des produits de première nécessité
(céréales, produits laitiers, fruits et légumes) ;
6) l’encadrement des loyers pour l’année 2008, indexés sur le seul coût de la vie ;
7) la création d’un service public de la caution pour faciliter l’accès au logement ;
8) le respect de la loi obligeant les communes à créer 20 % de logements sociaux ;
9) la baisse des taxes sur l’essence (rétablissement de la TIPP flottante) ;
10) la généralisation du « chèque transport », pour aider les salariés dans leurs déplacements (financé par un prélèvement sur les super-profits des compagnies pétrolières).

Télécharger le tract du parti socialiste sur le pouvoir d’achat :
Téléchargement tract_pouvoir_dachat_2007.pdf

1 Comment

  1. Jérôme Mély dit :

    Et si dans le privé on prend en considération l’augmentation des objectifs à atteindre (+10 ou +20 % par an) et les baisses d’effectifs on est rendu au constat:
    Travailler plus pour gagner moins.
    Et en plus on à le droit de dire merci car sinon la porte est grande ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *