Merci et restons mobilisés
18 juin 2007
Une classe CHAM au collège des Petits Ponts
22 juin 2007

1ers effets des résultats des législatives à Clamart

Photo_mairieIl n’a pas fallu attendre longtemps. Dès mardi 19 juin, on apprenait dans le Parisien que le député-maire du Plessis-Robinson ne se présenterait pas aux prochaines municipales à Clamart.

Ce dernier avait pourtant clamé haut et fort avant et pendant la campagne des législatives que s‘il était réélu député, il viendrait à Clamart pour conquérir la mairie. Mais depuis dimanche soir, il semble bien avoir changé d’avis et décidé de parachuter à sa place son jeune chef de cabinet.

Sans doute espérait-il obtenir un score bien plus important à Clamart… Mais en ne me distançant que de moins de 500 voix, malgré un contexte national favorable et le particularisme de Clamart qui sociologiquement a toujours voté à droite lors d’élections nationales, ce faible écart de voix l’a conduit à faire marche arrière.

Peut être a-t-il constaté qu’il réalise dans notre département le plus mauvais résultat d’un député élu ou réélu, toutes tendances confondues. Il a également du remarquer que la gauche continue de progresser à Clamart, une situation assez singulière à la fois dans les Hauts-de-Seine et dans toute l’Ile-de-France. Mon score de dimanche dernier (48,78 %) est en effet supérieur de près de 2 points à celui réalisé par la candidate de la gauche en 2002 lors des précédentes élections législatives (46,85 %) et de près de 1,5 point sur celui obtenu le 6 mai dernier par Ségolène Royal à Clamart (47,33 %).

Le risque était manifestement trop grand. D’autant que la division de la droite, qu’il a lui-même provoquée en excluant l’actuelle opposition clamartoise, ne lui permettrait pas de rassembler toute la droite locale sur sa candidature. Dans ces conditions, il préfère envoyer un de ses employés… CQFD !

16 Comments

  1. Jean-jacques dit :

    Moi, j’appelle cela de la lâcheté.
    C’est tout.

  2. damien dit :

    Et encore, vous ne parlez que de chiffres, car lorsque l’on évoquera sérieusement l’ensemble de votre bilan, la droite sera carrément minable.
    Pemezec a du penser que la comparaison entre ce qu’il a fait au Plessis Robinson (bétonner, endetter, augmenter les impôts, sacrifiés les services publics, en matière de politique culturelle : célébrer Loana et la Star Ac…, virer le foyer de jeunes mères célibataires, aggraver les problèmes de circulation, faire du populisme à tout crain…) lui assurait une belle claque !
    Mieux vaut rester dans le fief qu’il s’est constitué en 15 ans, à coup de clientélisme et autres.

  3. franck dit :

    il ne faut pas accablé le chef de cabinet de Pemezec. Il a été envoyé à Clamart pour casser la droite existante et la remplacer par celle du Plessis, afin de la mettre au service de Pemezec pour les législatives et les municipales.
    Aux législatives, ce ne fut pas une réussite puisque nous continuons de monter, à chaque élection et que le centre fait encore 12%.
    Il est donc aujourd’hui sûr que Pemezec n’a aucune chance de gangner Clamart et qu’il perdrait tout mandat local.
    Or, c’est bien par ce mandat local au Plessis qu’il tient !
    Ce chef de cabinet obéit donc aux ordres.
    C’est dur la politique, il doit aller à l’abattage pour continuer d’exister à l’UMP de chez nous. Chacun ses méthodes.

  4. Nath dit :

    Moi, je me demande aujourd’hui ce que pense Monsieur Pemezec de la nomination de son colègue supporter de Sarkozy, André Santini, au sein du nouveau gouvernement, lui qui avait déclaré en pleine assemblée du conseil général des Hauts de Seine le 6 juin 2001 :
    « Il faut entièrement revoir la récente loi sur la présomption d’innocence qui constitue un vrai scandale et qui a pour principale conséquence de faire des policiers les principaux suspects »
    http://www.vgazeilles.ouvaton.org/
    dans les commentaires du forum.
    N’est ce pas au nom de la présomption d’innocence que Santini a été nommé secrétaire d’Etat, alors qu’il est mis en examen pour délit depuis 1 an par la justice ?
    Si, bien sûr.
    Alors, que faut-il penser de ce discours et de sa crédibilité ?
    La question est posée … comme toujours s’agisant des discours de Pemezec.
    Nath, écoeurée

  5. Véro dit :

    @ Nath,
    Ceux qui doivent le moins rire, ce sont les fonctionnaires : Santini est nommé secrétaire d’Etat à la fonction publique, lui qui est la seul maire de France à avoir privatiser les services municipaux !
    Voilà ce qui nous attend.
    Il ne se demande pas ce qu’est le service public, il recherche quelle est la valeur ajoutée des fonctionnaires ! Comme si le service public pouvait raisonner en valeur ajoutée, concept d’entreprise.
    Appliquée à l’Education nationale, je suis curieuse de savoir comment il va nous traiter.
    Véro

  6. Vincent dit :

    Ce n’est pas parce que vous n’avez pas été élu député qu’il faudra abandonner la partie et vous désintéressez des affaires de l’Assemblée nationale. Surtout, continuez et n’hésitez pas à dénoncer ce que fait Pemezec à l’Assemblée ou ne fait pas, quand il ment comme il l’avait fait en s’attribuant un amendement de Devedjian, quand il dénonce un texte un jour et le vote le jour suivant (le double discours est son habitude, faudra le faire savoir), ses absences dans l’hémicycle, ses outrages et dérapages verbaux violents habituels.
    Continuez de nous proposer votre programme et de construire un avenir à nos concitoyens, face à l’Etat UMP.
    On continuera à vous soutenir, car vous êtes un atout pour la gauche en France et vous avez certainement un grand avenir au service des Français.

  7. Stef dit :

    Tout à fait d’accord avec Nath, qui est cependant incomplète.
    Santini chargé de la Fonction Publique, c’est Goupil le renard chargé du poulailler.
    Il a, dans sa ville, externalisé la gestion du personnel communal pour la confier à une société.
    Allez demander aux agents ce qu’ils en pensent: ils le préfèrent aux « Grosses têtes ».

  8. Nathalie dit :

    Et bien moi j’suis bien contente que mr PEMEZEC ne se présente pas sur clamart car je souhaite qu’il continue ce qu’il a commencé sur notre ville du Plessis Robinson.
    J’espère pour votre ville que son directeur de cabinet soit élu à la place de Mr Kal….

  9. bertille dit :

    et bien moi pas du tout
    je suis une simple habitante mais après avoir vu sur le marché l’attitude de ces messieurs l’envie m’en a pris d’aller un peu chercher ce qui se racontait sur les blogs.
    je suis mère de famille de deux enfants de 2 et 5 ans et j’habite clamart depuis la naissance du premier: cette ville est géniale et nous avons tout ce qu’il faut pour être heureux avec les enfants.
    je ne m’intéressais pas à la politique et c’est d’ailleurs toujours le cas mais pour les municipales nous irons voter pour M.Kaltenbach mon mari et moi-même. et nous ne sommes pas les seuls
    Egalement, à force de taper sur lui tout le temps, ses adversaires commencent à énérver tout le monde….on s’est fait une opinion on en changera pas. Quant au fameux directeur de cabinet dont vous parlez je ne sais même pas qui c’est moi je n’ai vu que le député….enfin pour nous marcher sur les pieds au marché!

  10. nathalie dit :

    @bertille
    Je trouve dommage que vous n’ayez pas votre propre avis et que vous soyez obligé d’aller voir sur des blogs.
    Pour ma part je suis également simple habitante au plessis robinson depuis 37 ans et je vois simplement ce qui a changé dans notre ville depuis l’arrivée de notre maire actuel. Que du positif, contrairement à ce que vous pouvez lire sur les blogs de ces adversaires.
    Reprenez donc tous les tracts qui ont été distribués lors des dernières élections et vous vous donc qui tape sur qui??
    Maintenant vous êtes évidemment libre de voter pour celui que vous désirez voir administrer votre ville mais il ne faudra pas venir pleurer après.
    Réfléchissez donc un peu à l’évolution de votre ville….
    De plus, ni monsieur le maire du plessis ni son directeur de cabinet ne n’ont marché sur les pieds, et pourtant je les croise assez souvent… Vous n’avez donc pas de chance je pense….

  11. Marie dit :

    Vous avez remarqué que la droite n’a qu’un seul mot pour critiquer Philippe Kaltenbach : il serait autoritaire et méprisant.
    C’est la méthode de la calomnie répétée, rebachée et complétement fausse.Vous avez raison, Bertille, plus la droite continue son discours et ses attaques stériles que l’expérience personnelle nous démontre comme fausses, plus elle se discrédite.
    Et pendant ce temps, la ville de Clamart avance, les projets sortent de terre, les enfants font la fête, la culture est à l’honneur…
    Eh oui, c’est ça une réussite, pas les attaques basses et stériles.
    Moi, je voterai encore pour Philippe Kaltenbach, il ne m’a pas du tout déçue, au contraire, et il a encore beaucoup de chose à faire.

  12. Toutafaitmarie dit :

    Tout à fait Marie il lui reste à faire tout ce qu’il n’a pas fait !
    Bertille j’étais a la soirée lors des élections et on se demande si vous y étiez réellement … fallait voir les insultes qui pleuvait si on avait le malheur d’applaudir un bureau qui avait voté pour le maire du Plessis …
    Je pense que quoi qu’il se passe il va y avoir une alternance à la mairie, car je crois que beaucoup de concitoyens ont été déçus par la municipalité en place … je sais que beaucoup de mes voisins hésitent encore et nous allons en parler mais si les attaques continuent contre le jeune qui se présente ou contre un autre candidat (je parle d’attaque hors programme politique bien sur) je pense que ça nous forcera a porter nos votes pour un autre candidat que Mr Kaltenbach

  13. Pour la vérité dit :

    Bien dit Marie.
    Il n’y pas de meilleur sourd que celui qui ne veut pas entendre et les supporters de Philippe Kaltenbach en font partie. Pendant toute la campagne (présidentielle d’abord, pour les législatives ensuite) la gauche en générale et Philippe Kaltenbach n’ont cessé de diaboliser Nicolas Sarkozy puis Philippe Pemezec. Résultat l’UMP est arrivé les 2 fois en tête à Clamart. Tout ce que j’ai pu lire sur ce blog est du même tonneau :tout contre Pemezec et il est même accusé de lâche et maintenant on commence contre Jean-Didier Berger. Jean-Didier est le candidat de l’UMP à Clamart pour les municipales et les cantonales déclaré depuis longtemps (lisez son blog et le site de l’UMP à Clamart, et non pas désigné depuis les élections comme vous tentez de le faire croire.
    Ceci dit Philippe Kaltenbach accuse Pemezec d’avoir fait les plus petit score des hauts de Seine et se auto-felicite de son score, y’a vraiment de quoi.
    Etre battu dans 3 communes sur 4 de la circonscription, être battu dans 20 bureaux de vote sur 33 dans sa propre commune (même dans le haut Clamart qu’il considère comme sa chasse gardée) et enfin être le SEUL candidat du département à être battu dans la propre commune, Quelle belle stisfaction !!!.
    Pendant toute la campagne, la droite a parlé de son programme, la gauche n’a fait que critiquer car elle n’a rien à proposer, alors elle utilise encore et encore le vieux procédé de la diabolisation pour faire peur. Changez !

  14. Didi dit :

    J’adore voir la droite s’affoler.
    Pour répondre à la permanence de l’UMP « pour la vérité », moi je trouve que l’on a pas diabolisé Pemezec, on s’est contenté de rappeler ce qu’il est par les actes ou insultes ou autres qu’il a montré tout au long de son mandat de député. Et encore on en a oublié : par exemple on se souvient qu’il s’est malproprement attribué un amendement qu’un autre député a déposé (la méthode est aussi inélégante que malhonnête)qu’il a dit qu’il ne voterait pas la privatisation de GDF et qu’il a expliqué quelques jours plutard qu’il fallait voter ce formidable texte, en oubliant aussi de dire que la partie du texte protectrice de consommateurs avait été annulée par le juge…
    En plus, on a bien vu en fin de campagne que c’est Pemezec lui-même qui s’est grillé quand il a fait des promesses aux uns et d’autres promesses aux autres : double langage, double sanction!
    Et évitez de comparer pemezec à Sarkozy, ça tourne au ridicule.
    Quant à son chef de cabinet, vous dites qu’il est déclaré et pas déisgné : c’est marrant, pemezec a dit l’inverse à chacune de ses interventions, il a désigné son employé comme candidat, il est désigné comme ça dans les tracts de l’UMP de Clamart, depuis longtemps vous avez raison, avant même d’habiter à Clamart.
    Car rappelez nous depuis quand le chef de cabinet de Pemezec habite à Clamart, courant janvier 2007, d’après les dires de mmebres de l’UMP même ?
    Ca s’appelle un parachutage pur et dur, c’est idiot de le nier !
    Enfin, vous dites toujours que la gauche n’avait pas de programme, c’est archi faux : on avait un vrai programme, on a proposé un vrai choix de société aux français et plus de 17 millions l’ont approuvé. Mais visiblement vous ne lisez pas les programmes de votre adversaire politique, vous contentant de tirer à vue, par mépris de l’autre.
    C’est pas de la diabolisation, c’est un fait.

  15. Pour la vérité dit :

    Didi,
    Soyez pas trop deçu, personne à droite ne s’affole, la droite à Clamart est très sereine.
    Des faits, en voilà. La gauche a voulu diaboliser Nicolas Sarkozy, il a été élu (malgrè 17 millions de vote contre lui et non pas pour un programme de gauche).
    Philippe Kaltenbach a voulu diaboliser hilippe Pemezec (Doite extreme et extreme droite etc….), résultat Philippe Pemezec est élu et bat Philippe Kaltenbach à Clamart.
    Voilà la vérité.

  16. Pierre dit :

    Entendu tout le week end à Clamart et à Chatillon : belle remontée de Philippe Kaltenbach au deuxième tour, spectaculaire, inquiètante pour Schosteck et rassurante pour Clamart.
    On est de plus en plus satisfaits face aux réactions des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *