L'appel de Pascal Buchet et des élus de Fontenay-aux-Roses
8 juin 2007
Le soutien de Lionel Jospin
9 juin 2007

Dimanche 10 juin, je compte sur vous

PhotoafficheofficielleMes amis,

Nous y voilà ! Cela fait plusieurs mois que nous menons campagne dans cette 12ème circonscription des Hauts-de-Seine pour retrouver enfin un député socialiste dans notre département.

Nous avons déjà fait une très belle campagne et je vous remercie pour votre mobilisation. Il y a eu le grand succès de nos 2 meetings, à Clamart avec François Hollande le 5 décembre dernier, et à Fontenay-aux-Roses lundi soir avec Lionel Jospin. Il y a également eu les visites de Michel Rocard, François Hollande et Laurent Fabius sur les marchés de nos 4 communes. Il y a enfin et surtout notre présence sur les marchés, dans les quartiers, les gares à la rencontre des habitants.

Nos efforts ne sont pas vains. Car nos chances de victoire sont bien réelles. Pour cela,
nous devons mobiliser tous nos électeurs dès le 1er tour.

Je compte sur vous pour convaincre les Châtillonnais, les Clamartois, les Fontenaisiens et les Robinsonnais que vous croiserez tout au long du week-end de nous accorder leur confiance.

Vous me connaissez en tant que maire de Clamart depuis 6 ans, et vous avez tous pu constater et apprécier les changements opérés dans cette commune : équipements publics, embellissements de la ville, préservation de notre environnement, politiques sociales, actions pour nos aînés, pour nos jeunes… J’ai tenu mes engagements et cela, sans augmenter les impôts locaux.

De par ma fonction de Maire, j’ai appris l’écoute de tous, la recherche de solutions pragmatiques, la nécessité d’être là pour répondre à la détresse sociale… Je le fais pour être utile à tous. J’ai surtout appris qu’il faut se méfier des préjugés et des réponses toutes faites. Il faut argumenter, discuter, convaincre avant d’agir.

Fort de cette expérience de maire, je suis aujourd’hui candidat pour devenir votre député.

Je veux être un député qui agit pour vous et qui prend en compte vos préoccupations pour lutter contre les injustices, les inégalités, la vie chère qui touchent toutes les familles.

Je veux être un député qui favorise la démocratie, sur le principe que j’ai appliqué à Clamart en créant les conseils de quartier, en organisant de nombreuses réunions publiques, en permettant à l’opposition d’être représentée dans la communauté d’agglomération Sud de Seine… Ce principe, j’entends l’étendre à toute notre circonscription.

Je veux être un député qui défende l’intérêt général, comme je l’ai fait pour le tramway Châtillon – Vélizy pour lequel nous nous sommes mobilisés tous ensemble. Avec votre appui, je pourrai être encore plus efficace pour agir au service de tous et défendre les dossiers de notre circonscription au niveau national.

Je veux être un député qui représente une nouvelle génération d’élus, qui renouvelle la vie politique et incarne le changement.

Sur de nombreux sujets, le travail local et le travail législatif se complètent. A quoi servira un député UMP de plus ou de moins ? Surtout quand on connaît les prises de positions extrêmes de notre actuel député à l’Assemblée nationale.

Mon parcours, mon expérience et mes résultats obtenus sur le terrain en témoignent.
Vous savez que vous pouvez compter sur moi. Pour agir au service des Châtillonnais, des Clamartois, des Fontenaisiens et des Robinsonnais, pour agir à votre service, j’ai maintenant besoin de votre soutien et de votre appui.

Dimanche 10 juin, je compte sur chacun d’entre vous pour nous mener, tous ensemble, vers la victoire.

4 Comments

  1. Nathalie dit :

    Si les journaux n’ont de cesse de parler de vague bleue, ici nous avons vraiment senti une dynamique en votre faveur.
    Nath pleine d’espoir

  2. Amina dit :

    On est tous avec vous. Nous croyons en vous. Oui, vous allez gagner parce que ce que vous avez fait pour Clamart, on a besoin que vous le fassiez pour toute notre circonscription. Comptez sur nous !
    Amina

  3. Bruce dit :

    Est-ce le même Philippe Kaltenbach qui affirmait il y a peu que « (mon) boulot n’est pas de rencontrer tous les Clamartois » qui écrit aujourd’hui « De par ma fonction de Maire, j’ai appris l’écoute de tous, la recherche de solutions pragmatiques, la nécessité d’être là pour répondre à la détresse sociale… Je le fais pour être utile à tous ».
    Lequel croire ?

  4. christine dit :

    oui j aimerai croire en vous , oui je trouve que ma ville progresse mais quid des logements sociaux ?? on peut critiquer mr pemezec mais moi ce que je vois dans ma detresse c est que des cas precis que je connais on eu rapidement un hlm pour soulager leur soucis financiers et locatifs et recompenser leurs efforts en tant que personnel de la ville ; on ne peut dire de meme a clamart ; ici c est avant tout des obligations mais des droits ???????

Répondre à Amina Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *