Quand notre député évoque la peine de mort…
19 février 2007
Les 5 premières mesures de Ségolène Royal
7 mars 2007

Faurisson attaque Robert Badinter : un procès honteux

Photo_robert_badinterRobert Badinter a été assigné par M. Faurisson, historien négationniste, pour diffamation. Le sénateur socialiste des Hauts de Seine l’avait qualifié de « faussaire de l’histoire » lors d’une émission sur Arte en novembre 2006. Le procès aura lieu le 12 mars au Tribunal de grande instance de Paris.

Je suis scandalisé que M. Faurisson attaque Robert Badinter en diffamation.
M. Faurisson, ce prétendu historien qui depuis 30 ans défend des thèses négationnistes sur la Shoah.
M. Faurisson, qui professe que « les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière« , ce qui lui valut, dès 1982, d’être condamné à trois mois de prison avec sursis pour diffamation envers un groupe ethnique.
M. Faurisson, dont les « recherches » ont été réduites à néant par tous les historiens sérieux et dont la cour d’appel de Paris a jugé, en 1983, qu’il « se prévaut abusivement de son travail critique pour tenter de justifier des assertions qui ne présentent plus aucun caractère scientifique et relèvent de la pure polémique« .
M. Faurisson que la justice française a plusieurs fois condamné pour « contestation de crime contre l’humanité » et, le 3 octobre 2006 encore, pour le même motif, à trois mois de prison avec sursis.

Oui, c’est bien ce M. Faurisson, négationniste multirécidiviste, qui assigne en diffamation l’ancien garde des Sceaux, père de l’abolition de la peine de mort en 1981, ancien président du Conseil constitutionnel, homme à l’humanisme unanimement reconnu dont le père à disparu à Sobibor, parce qu’il s’est félicité, sur Arte, le 11 novembre 2006, d’avoir fait condamner ledit Faurisson, en 1981, comme « faussaire de l’Histoire ».

J’apporte mon total soutien à Robert Badinter dans cette affaire. Vaincu intellectuellement, combattu partout en Europe, le négationnisme n’a pourtant pas encore rendu les armes. La décision de justice que rendra le tribunal de Paris le 12 mars prochain doit dissiper les derniers doutes et tout autre verdict que celui de débouter M. Faurisson serait indécent et dangereux.

J’appelle chaque citoyen à manifester son soutien à Robert Badinter par courrier à :
Robert Badinter – Sénateur – 15 rue de Vaugirard – 75291 PARIS Cedex 06
ou par mail à : r.badinter@senat.fr

6 Comments

  1. BACH dit :

    c’est proprement ahurissant de voir ce négationniste patenté poursuivre un humaniste comme Robert Badinter.
    Vous avez raison, le négationnisme est toujours aussi vivace, il faut continuer de le combattre pour que plus jamais ces génocides et crimes contre l’humanité ne se reproduisent.
    Manu

  2. Max dit :

    Je pense que vous avez tout faux :
    1- moins vous parlerez de Faurisson et compagnies, moins ceux-ci et leurs thèses seront connus ;
    2- c’est l’honneur d’une démocratie comme la nôtre que toute personne, quelle que soient ses idées, puisse saisir la justice et, espérons-le, perde devant elle.
    Et faites confiance à Robert badinter pour bien se défendre !

  3. camille dit :

    Pas du tout, je pense Max que vous avez tort.
    Il faut rappeler ce qu’est le négationnisme car, insidieusement, il réussi même dans l’ombre à propager ses dénis. Je vous renvoie aujourd’hui aux débats qui ont lieu sur la négation du génocide des Arméniens et vous conviendrez avec nous que nous sommes loin de l’oubli des négationnistes. On en parlait pas et pourtant ils progressaient.
    – ne sont pas en cause dans le négationnisme de la shoah ou d’autres génocides et crimes contre l’humanité des « opinions », des idées » ou des « thèses » comme vous les appelez, mais des mensonges et falsifications de faits incontestables.
    Il est de notre devoir d’être solidaire de Robert Badinter : il a trop fait pour les idées des Lumières et nos libertés pour que nous le laissions se défendre seul contre ces attaques : d’autant que je suis persuadée qu’il n’est pas tant attaqué pour ce qu’il a dit que pour ce qu’il représente : le progrès de l’humanité contre la barbarie.
    Alors nous continuerons de dénoncer ces négationnistes et de les combattre.

  4. Max dit :

    Camille,
    Merci, mais je sais aussi bien que vous ce qu’est le négationnisme. Et j’abhorre les négationnistes et leurs thèses (je maintiens le mot). Par contre, à mon avis, ce n’est pas en mettant celles-ci sous cloche que vous les combattrez mais en démontrant leur inanité.

  5. Nicolas dit :

    L’inanité des « thèses » de Faurisson a été démontrée depuis des lustres par moults historiens.
    Passer son temps à lui répondre, c’est précisément lui donner de l’importance.
    Si ce monsieur n’accepte pas les conclusions des plus grands historiens mondiaux et de la justice, c’est bien parce qu’il est négationniste.
    J’apporte tout mon soutien à Robert Badinter dans cette épreuve.

  6. Monique dit :

    une seule question à Monsieur Faurisson – où sont passés mes 7 cousins agés dont la plus jeune 28 mois et le plus âgé 13 ans – je ne doute pas de la justice française – mais ce genre de personnage permet à des « Barre » de prononcer également des insanités – je suis écoeurée de voir ce genre de personnage attaqué Monsieur BADINTER d’une façon aussi lamentable.
    Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *