Echos de campagne, épisode 5
20 février 2007
Rencontre – débat sur la place des femmes dans la société lundi 5 mars à Châtillon
28 février 2007

Inauguration de la cuisine centrale de Fontenay-aux-Roses : garantir la qualité des repas des écoliers

Photo_inauguration_de_la_cuisine_centralJe me suis rendu le 10 février dernier à l’inauguration de la cuisine centrale de Fontenay-aux-Roses. Plutôt que de déléguer sa restauration collective et de recourir à des entreprises privées, comme l’a fait par exemple la ville du Plessis-Robinson, Fontenay-aux-Roses, comme Clamart, a décidé de garder la maîtrise de la qualité de ses repas.

Je ne peux qu’approuver cette décision de Pascal Buchet, Maire de Fontenay-aux-Roses, Comme lui, je considère ce choix comme essentiel et indispensable pour préserver le bien être des enfants. Cela permet en effet de respecter et d’améliorer la qualité et le temps de pause méridienne des élèves scolarisés.

Les repas des écoliers de Fontenay-aux-Roses étaient jusqu’alors préparés dans trois sites de production. Les normes obligeant à doubler la surface des trois cuisines existantes dans les écoles, il était inenvisageable d’empiéter sur l’espace réservé aux enfants. Le but a donc été de regrouper la préparation des repas dans un seul endroit, pour centraliser leur fabrication dans un espace agréable, impeccable et à la pointe de la technologie.

Cette cuisine centrale permet de rationaliser et de moderniser la production tout en garantissant une sécurité alimentaire optimale. Elle vise à assurer la préparation, dans les meilleures conditions, de 2000 repas destinés aux prioritairement aux écoles maternelles et élémentaires, mais également aux crèches, au restaurant du personnel municipal et au portage à domicile pour les personnes âgées.

Implantée près du stade du Panorama, la nouvelle cuisine centrale a cherché à répondre à un souci de qualité, sur le plan architectural et environnemental mais aussi dans une approche spécifique de son aménagement intérieur et de son ergonomie.

Cette municipalisation de la restauration scolaire constitue à mes yeux un véritable choix politique dans l’intérêt du bien-être des enfants et de ceux qui les entourent. Elle contribue à maintenir un service public de restauration de qualité, entièrement accompli par des agents municipaux.

J’estime en effet que la sécurité et la qualité de l’alimentation proposées aux enfants sont trop importantes pour la laisser entre les mains d’entreprises privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *