Grand succès pour le Forum Giga Seniors
20 février 2007
Le nouveau schéma directeur de la Région donne la priorité au logement, aux transports collectifs et à l’environnement
22 février 2007

Echos de campagne, épisode 5

Photo_camionnetteExceptionnellement, j’ai laissé passer le week-end et l’intervention de Ségolène Royal sur TF1 pour vous proposer ce nouvel Echos de campagne. L’actualité mérite parfois qu’on déroge à certaines habitudes…

Episode 5 :

– Tout est permis pour la camionnette Pemezec
J’ai pourtant relu le code électoral de A à Z. Mais je n’ai trouvé aucune mention d’un texte laissant à penser qu’une campagne électorale autorisait un candidat à bafouer le code de la route.
Or, dimanche dernier, devant le marché du Plessis, la camionnette de notre député en campagne était garée en toute impunité sur un trottoir et devant un passage piéton, et ce, sous les yeux d’un policier municipal du Plessis–Robinson en faction 20 mètres plus loin. Je mets au défi tout citoyen lambda de faire la même chose. En moins de 5 minutes, je fais le pari qu’il serait verbalisé.
M. Pemezec serait-il à ce point au-dessus des lois ?

– Ségolène Royal a passé son grand oral avec mention
8,9 millions de téléspectateurs (une audience supérieure à celle de M. Sarkozy 15 jours auparavant, malgré les vacances scolaires), ont suivi lundi soir l’émission de TF1 « J’ai une question à vous poser » dont Ségolène Royal était l’invitée. S’appuyant sur son pacte présidentiel, la candidate socialiste a répondu avec clarté et précision aux questions concrètes de la vie quotidienne posées par 100 français.
Ségolène Royal a démontré lors de cette émission politique sa parfaite connaissance des dossiers et sa compétence pour présider notre pays. Proche des citoyens, à leur écoute, elle propose un vrai changement de société se posant comme la présidente du travail pour tous et de la France unie.
Cette prestation de haut niveau, tant sur la forme que sur le fond, qui succède au meeting de Villepinte qui avait connu un franc succès, devrait faire taire les derniers sceptiques sur les capacités de Ségolène Royal à diriger notre pays. A moins que l’odieuse campagne de dénigrement de l’UMP ne soit liée qu’à sa condition de femme, car comme l’a dit elle-même notre candidate lundi soir : « agirait-on de la même façon si j’étais un homme ? »

– Des rencontres – débats d’une grande richesse
Nous avons organisés, avec Martine Gouriet, ma suppléante, nos deux premières rencontres – débats à Clamart et à Fontenay-aux-Roses. Les thèmes abordés, l’Environnement et l’Education, ont suscité un réel intérêt et des discussions enrichissantes. Ces réunions publiques nous permettent d’être en lien direct avec les habitants de nos communes, d’échanger avec vous sur des sujets au cœur de vos préoccupations, afin de pouvoir apporter des réponses adaptées aux enjeux de notre circonscription.
Nous nous retrouverons dès la rentrée pour 2 nouvelles rencontres – débats :
– lundi 5 mars à Châtillon (salle Gabriel Péri) sur le tjhème de la place des femmes dans la société
– jeudi 8 mars au Plessis-Robinson (salle des fêtes) sur le thème du logement.

– Si vous voulez parler chiffrage…
Alors que le pacte présidentiel de Ségolène Royal a été très précisément chiffré, le coût des promesses du candidat Sarkozy semble poser quelques problèmes financiers. Le propre état-major de M. Sarkozy s’aperçoit en effet que ses propositions sont inapplicables car beaucoup trop coûteuses.
A force de promettre tout et son contraire et se livrer à une véritable fuite en avant budgétaire, le vrai chiffrage des propositions du candidat UMP dépasserait de plusieurs dizaines de milliards d’euros le coût annoncé de 32 milliards d’euros.
L’UMP n’aurait en effet pas intégré à cette somme la création d’un service civique, la baisse de la TVA dans la restauration, la déduction des intérêts d’emprunts immobiliers ou le plan en faveur du sport, sans compter les nombreuses dépenses non chiffrables (renforcement de la formation tout au long de la vie, généralisation des stocks options, modulation de l’impôt sur les sociétés…)… autant de promesses annoncées par son candidat.
Alors, vous voulez vraiment que l’on parle du financement des propositions ?

14 Comments

  1. Lucien dit :

    Votre intervention n’élève pas le débat. Arretez de donner des lecons à tout le monde. J’ai bien relu le code moi aussi et vous n’avez pas le droit de coller vos affiches partout notamment sur les piles de pont…. Franchement c’est le degré o de la politique votre intervention. On peut ne pas être d’accord mais là tout de meme un peu de serieux.

  2. zorg dit :

    Concernant le financement des propositions de Marie-Ségolène, on pourrait poser la question à Eric Besson. Qu’en pensez-vous ?
    Sur le fond, votre intervention confirme le fait que Marie-Ségolène n’a qu’un seul argument (certes susceptible de la faire gagner) : celui d’être une femme.
    C’est un peu juste de mon point de vue (et je ne suis pas un sale macho …)

  3. Claire dit :

    Le PS vient de chiffrer le programme de Ségolène Royal à 35 milliards d’euros. Nous attendons maintenant la clarification de l’UMP avec impatience : 32 milliards, 45 milliards, 70 milliards ? Le seul problème, c’est que comme Sarkozy distribue continuellement des promesses à tout le monde, il est difficile d’arrêter un programme de propositions définitives et donc de le chiffrer. Ayez au moins l’honneteté de voir la vérité en face : d’un côté il y a un programme chiffré, de l’autre une pile de promesses sans financement !
    Claire

  4. clam92140 dit :

    Monsieur,
    Je suis d’accord avec Lucien … Désolé de vous le dire mais si vous en êtes à observer les déplacements de la camionnette de votre adversaire , c’est bien bas ….. J’attends d’un candidat à la députation d’autres réflexions d’un niveau intellectuel bien plus haut !!!

  5. Sébastien dit :

    Pemezec ne respecte rien, il se croit tout permis. Je l’ai vu installer au marché son algéco en plein milieu d’un parking.
    Vous pouvez parler d’une intervention qui ne relève pas le débat, mais c’est la triste réalité.
    Pendant ce temps, on galère pour se garer au Plessis.
    Lui, il se met où il veut avec un policier municipal juste à côté pour veiller sur sa camionnette. C’est une honte !

  6. Didier dit :

    Ce degré 0 de la politique, comme vous le dites, coûterait 135 € d’amende pour n’importe quel citoyen.
    Certes, cette petite pique n’est pas d’un haut niveau intellectuel, mais elle a au moins le mérite de bien situer le sens civique du député.
    Si vous en êtes d’accord, je suggère de réhausser le débat en évoquant les prises de position de Philippe Pemezec, notre député, censé nous representer au Parlement, sur la colonisation, sur la peine de mort, sur l’égalité hommes – femmes, sur l’immihgration, sur le respect de la démocratie… la liste n’est pas exhaustive.
    Didier

  7. BACH dit :

    Je suis convaincu que le projet de Ségolène ROYAL est cohérent et de nature à résoudre les grandes difficultés de la France et des Français. Ses propositions sont réalistes mais ambitieuses alors que côté UMP, Sarkozy change promet tout et son équipe court derrière pour éteindre les feux allumés.
    Aujourd’hui, je trouve ahurissant que Sarkozy, Ministre de l’Intérieur et candidat à la présidentielle, soit incapable de se déplacer en banlieue : il a peur d’être mal reçu, c’est à dire de récolter la mauvaise herbe du grain qu’il a semé en novembre 2005. Sachez que depuis plus d’une année, certains territoires de la République française lui sont fermés : est-ce là le candidat du rassemblement ?
    C’est très grave.
    Il peut seulement recevoir des délégations des quartiers au Ministère de l’intérieur, dans ses bureaux dorés, entre deux escadrons de CRS!
    Quant au député actuel, on sent bien qu’il est dans la même lignée que celle de Pasqua et Sarkozy : tout lui est permis, il s’autorise toutes les violations des règles (le stationnement sur passage pièton est non suelement interdit mais met en danger ces piètons). De toute façon, il n’en a rien à faire des individus, seul son battage lui importe.
    Mais là aussi, je suis serein, la population n’est pas dupe de ce matraquage et en a marre de ce genre de personnes dangeureuses pour la République.
    La campagne nous démontrera tous les jours sa malfaisance.
    Manu

  8. zorg dit :

    Comme c’est étrange Monsieur Kaltenbach … vous avez oublié de parler de la condamnation de Jean-Paul Huchon dans votre dernière chronique

  9. rigolotouplein dit :

    Effectivement, si le maire de clamart etait à l’ecoute des electeurs, çà se saurait !
    Et l’affichage sauvage de juillet dernier ?
    et la disparition de places de stationnements à clamart ?
    Et les pistes cyclables sur lesquels on voit rarement des bicyclettes ?
    NI SEGO – NI SARKO
    reste BAYROU

  10. BACH dit :

    Ce qui est étrange, ce sont ces rappels incessants à la condamnation de Jean-Paul Huchon qui n’ont pas de rapport avec la campagne des présdientielles, le programme de Ségolène Royal ou des autres candidats, …
    Je relève par ailleurs que la chronique de campagne de Philippe Kaltenbach a été mise en ligne avant que l’annonce du jugement soit faite.
    N’est-ce pas la droite qui aurait mauvais esprit à vouloir détourner l’attention et le débat pour éviter que l’on parle de la dangerosité et de l’irréalisme du prgramme de Sarkozy, qui ne souffrirait pas la comparaison avec le prgramme de Ségolène Royal, bien meilleur ?
    Manu

  11. Colinas Senpredit dit :

    Moi je suis sur d’une chose maintenant.
    ON VA GAGNER et puis c’est tout !
    Colinas Senpredit

  12. Duramou dit :

    A Clam92140:
    Cher Clam, vous qui semblez vouloir donner des lecons sur le niveau intellectuel de nos élus et des intervenants de ce site, allez donc plutot faire un tour sur le site de l’opposition clamartoise, vous allez avoir du travail !

  13. rigolotouplein dit :

    chere Colinas Senpredit
    Quand je lis vos commentaires, je ne peux m’empecher de penser à une oeuvre magnifique de George ORWELL : « la ferme des animaux » !
    Je vous conseille fortement de le lire, cela vous eviterait de repeter sans cesse « on va gagner »
    Et puis gagner quoi ?
    chaque candidat a un ego tellement surdimensionné que les electeurs ne seraient bon qu’à les elire !
    Les promesses n’engagent que ceux qui les recoivent !
    Et rappelez vous le grand changement de 1981 qui a donné la rigueur MAUROY dés 1983 pour plusieurs années !
    La ceinture, ceux sont toujours les memes qui doivent la serrer !

  14. Clam92140 dit :

    Cher duramou, tres decu de votre intervention . La droite je m’en fiche , cela ne m’interesse aucunement d’aller voir leur site . Je ne donne aucune lecon d’intellectualisme sur ce site mais s’inquiéter de la place de la camionnette de P. me rend amer face au débat de cette circonscription . Je suis derrière M. Kaltenbach , c’est simplement un avertissement que je me permets de lui donner .

Répondre à clam92140 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *