Les propositions de Ségolène Royal : zoom sur « le travail pour tous »
13 février 2007
Quand notre député évoque la peine de mort…
19 février 2007

Rencontre – débat sur l’Education, vendredi 16 février à Fontenay-aux-Roses

Invit_ducationL’éducation est l’un des sujets les plus importants, au coeur de la campagne présidentielle et législative. Avec Martine Gouriet, ma suppléante, nous vous invitons à venir en débattre lors d’une rencontre – débat sur le thème de l’Education, vendredi 16 février à 20h30, au café Le Colibris (2 place Carnot) à Fontenay-aux-Roses.

Nous discuterons également des propositions contenues dans le Pacte présidentiel de Ségolène Royal, qui a fait de l’Education sa priorité.

Je vous présente ces propositions :

La Présidente de la réussite éducative et culturelle

Aujourd’hui, 150 000 élèves sortent du système scolaire sans qualification. L’école doit tenir la promesse républicaine d’égalité scolaire.

Reconnaître la mission fondamentale des enseignants
– Organiser des Etats généraux des enseignants sur le mode participatif, pour améliorer leurs conditions de travail dans l’école, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement des enseignants, de formation et de résorption de l’emploi précaire.

S’attaquer à l’échec scolaire à la racine
– Mettre en place un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Assurer la maîtrise de la langue parlée à la maternelle.

Réaliser la promesse républicaine d’égalité scolaire
– Organiser le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs.
– Limiter à 17 le nombre d’élèves par classe en CP et en CE1 dans les ZEP et fixer la dotation aux établissements par élève en difficulté à 25% de plus que la dotation ordinaire.
– Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d’éducation prioritaire.
– Renforcer la présence adulte dans les établissements y compris, lorsque ce sera nécessaire, par la présence d’un deuxième adulte dans les classes.
– Implanter des classes préparatoires aux grandes écoles dans les quartiers qui en sont dépourvus. L’excellence scolaire ne doit pas être réservée aux établissements de centreville.

Epauler les parents en difficulté
– Créer des emplois-parents, la généralisation d’écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour les aider à conforter leur autorité.

Donner à notre Université les moyens de l’excellence
– Adopter une loi de programmation pour redonner à nos universités les moyens de l’excellence. En 5 ans, la dépense par étudiant sera portée au même niveau que la moyenne des pays de l’OCDE. Renforcer l’autonomie des universités dans le cadre national. Associer les régions à la remise à niveau des universités (bâtiments, logements étudiants…).
– Créer un service public d’orientation pour que les jeunes soient informés pleinement des débouchés offerts par chaque filière.
– Créer une allocation autonomie pour les jeunes sous condition de ressources avec un contrat pour faciliter les études et l’entrée dans la vie active.
– Engager le chantier national proposé par le Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale.

La culture, levier de la réussite scolaire
– Soutenir la création et l’emploi culturels.
– Inscrire l’éducation artistique et la pratique artistique à tous les niveaux de la maternelle à l’université. A cette fin, sera mis en oeuvre un plan national, avec les
Régions, d’aménagement d’équipements culturels dans les universités et les lycées (salles de répétition et de spectacles, ateliers-studios, tables de montage, etc.). Les intermittents du spectacle et les élèves des écoles supérieures spécialisées pourront participer à ce mouvement en résidence d’artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *